Image Organisation
Hébergement d'entreprises
Accélérez votre croissance
Tetramos, nouvelle entreprise à la pépinière-incubateur de Rungis

Tetramos veille au respect du froid

La jeune pousse, qui s’est installée en début d’année dans la pépinière, propose aux entreprises de produits frais des sondes de thermométrie industrielle connectées permettant de veiller au respect de la chaîne du froid. C’est une petite boîte qui pourrait vite se révéler indispensable aux professionnels des produits frais, qu’ils soient grossistes sur marché, à service complet, transporteurs logistiques, détaillants, restaurateurs ou entreprises de restauration collective. Tetrafridge, développé par la jeune entreprise Tetramos, est un petit boîtier connecté de la taille d’un téléphone portable qui permet de prévenir, surveiller et maîtriser les risques de rupture de la chaîne du froid dans tout type d’installation en froid positif ou négatif. L’objet, doté d’une petite sonde à placer à l’intérieur de la chambre froide, fournit en temps réel ses relevés par accès web consultable depuis tout PC ou smartphone et alerte par SMS et par mail en cas de dépassement de seuils programmables et en cas de panne d’alimentation électrique de l’installation. « TetraFridge est un objet que nous avons conçu pour être très simple et facile d’usage », assure Anne-Sophie Bordry, sa présidente. Filaire ou sans fil, il peut être déplacé selon les besoins très aisément et ne nécessite pas de liaison internet car il est muni d’un modem 3G», indique-t-elle. Le service fonctionne sur abonnement et le service après vente est gratuit. La société Tetramos, dont les premiers prototypes ont été testés en 2014, a été créée en avril dernier. « Nous avons déjà de nombreux contacts car le potentiel de développement est très important », se réjouit AnneSophie Bordry.

Upcycle, nouvelle entreprise à la pépinière-incubateur de Rungis

Des champignons savoureux et écologiques

La société UpCycle, qui produit des champignons à partir de marc de café recyclé, a réuni sur le Marché de Rungis la production, la logistique et la commercialisation d’une gamme promise à un bel avenir Upcycle est une start-up « mature ». Créée en 2011, la société a d’ores et déjà développé une large gamme d’activités autour d’un concept innovant et écologique : la pousse de champignons, des pleurotes, sur un substrat de marc de café. Avec l’aide de plusieurs prestataires, UpCycle collecte la matière première en provenance, notamment, des distributeurs automatiques, l’achemine sur un site de traitement dans le Val-de-Marne, l’ensache et l’ensemence avant de la faire fructifier en sacs pour produire des champignons. L’entreprise s’est implantée en 2014 sur le Marché de Rungis avec l’ouverture d’une champignonnière de 150m2  dans des caves inutilisées situées sous le pavillon E3. Elle cultive et distribue sur place ses pleurotes, en partenariat avec le groupe Charraire. Les champignons sont vendus aux professionnels sous la marque Monte Cristo et aux particuliers sous la forme de kits permettant de faire pousser soi-même ses pleurotes, en « Boîte à Champignons » d’un kilo ou « Maxi sac » de 12 kilos. Upcycle commercialise enfin le substrat enrichi en mycélium utilisé pour la pousse des champignons à des maraichers ou des agriculteurs périurbains. «Dans notre écosystème, rien ne se perd », assure Grégoire Bleu, Président et codirigeant d’Upcycle aux côtés d’Arnaud Ulrich, Directeur Général. « L’implantation à Rungis permet d’optimiser à 100% la logistique et la commercialisation de nos produits », relève le dirigeant. « Nous produisons sur place et sommes au plus près de nos clients, qu’ils soient restaurateurs ou maraîchers », précise Grégoire Bleu. L’entreprise a multiplié par trois en septembre dernier la superficie des caves qu’elle utilise sur le Marché.

Instafret, nouvelle entreprise à la pépinière-incubateur de Rungis

Instafret, une solution pour mutualiser les livraisons

La start-up a développé une plateforme numérique pour rapprocher les besoins des expéditeurs de marchandises d’île-de-France avec les capacités de remplissage des transporteurs. « Le concept a germé alors que j’étais coordonnateur transport dans une entreprise agroalimentaire », raconte Nicolas Hommand, cocréateur

d’Instafret. «Lorsque j’avais des lots partiels à envoyer ou en urgence, je rencontrais des difficultés à trouver des solutions, alors même que je savais que les taux de remplissages de certains transporteurs n’étaient pas optimisés ». Cette inadaptation de l’offre à la demande convainc le jeune entrepreneur de créer une plateforme numérique à destination des professionnels souhaitant expédier de la marchandise dans toute l’Ile-de-France. Ce service innovant, accessible sur des applications smartphone disponibles sur Google Play Store et sur APP Store, mais aussi sur le web ou via des fonctionnalités (API) intégrables dans les services informatiques des clients, met en relation en temps réel les expéditeurs locaux avec des transporteurs qui ont de l’espace disponible dans leur camion. « Notre concept est particulièrement adapté aux entreprises qui ont des lots partiels à envoyer en urgence en Ile-de-France et à la logistique du dernier kilomètre en zone urbaine », précise Nicolas Hommand.

Société de commissionnement de transport inscrite au registre, Instafret utilise un prestataire financier qui gère et sécurise les moyens de paiement des expéditeurs. « Notre service se distingue par une grande simplicité d’usage, la transparence dans la facturation et bien sûr l’efficacité d’une mise en relation instantanée entre les expéditeurs et les transporteurs. Des camions mieux remplis, c’est aussi moins de camions, moins de congestions sur les routes et donc moins de pollution ! », poursuit Nicolas Hommand. Pour le cofondateur d’Instafret, le Marché de Rungis constitue une

base de lancement idéale pour un tel projet. « C’est un projet qui s’insère dans l’ambition du Marché d’optimiser la logistique urbaine. En outre, nous avons l’avantage ici de pouvoir rencontrer les acteurs des différents métiers et les familiariser avec notre concept. ». 

Daoo France, nouvelle entreprise à la pépinière-incubateur de Rungis

La « Wi Chef », idéale pour simplifier les commandes

Daoo France, spécialiste informatique pour le secteur agro-alimentaire, propose aux grossistes une solution numérique pour réduire de 45% les coûts de préparation des commandes.En mettant à la disposition de leurs clients restaurateurs une application pour passer leurs commandes, les fournisseurs gagnent un temps considérable sur les processus de préparation.  

Serge Alezra a travaillé plusieurs années comme chef de projet informatique dans le secteur agroalimentaire sur le MIN de Rungis. « Je me suis rendu compte que l’univers des grossistes était prêt aujourd’hui à remettre en cause certains processus de fonctionnement traditionnels, notamment en matière de gestion des commandes », explique le fondateur de Daoo France. Selon lui, 97% des commandes sont encore passées par téléphone ou par fax. « Cela génère en aval des processus de préparation chronophages, coûteux et source d’erreurs », souligne-t-il.

C’est de ce constat qu’est née la « Wi Chef ». Elle a été conçue par cet expert informatique rôdé aux produits frais en tenant compte des habitudes métiers des professionnels. « L’outil permet d’optimiser la gestion des commandes clients, de réduire les coûts de communication et d’améliorer la relation commerciale entre les grossistes et les restaurateurs », argumente Serge Alezra. «L’objectif de la « Wi Chef » est de réduire de 45% les processus de gestion ».

Concrètement, le projet de Daoo France consiste à équiper les cuisines des restaurants de bornes interactives vocales et digitales directement reliées à l’Etablissement Recevant du Public (ERP) du fournisseur pour faciliter sécuriser et optimiser les processus de gestion des commandes.

Comment ça marche :

• un module préparateur permet au fournisseur de relever les commandes et de les « dispatcher » en deux clics ;
•un module facture permet  de générer automatiquement les bons de livraison.
•un module communication permet au fournisseur de communiquer instantanément à l’ensemble de ses clients, en mode « push », des informations sur les produits, les promotions, etc.

"On économise ainsi 75% de temps sur la saisie des BL et des factures», assure Serge Alezra.

La « Wi Chef » permet aux grossistes de réaliser des économies d’échelle sur le processus de commande et d’établir une relation de confiance avec ses clients. Les restaurateurs pourront bénéficier de l’ensemble du catalogue du fournisseur ainsi que des tarifs personnalisés, mis à jour quotidiennement et d’un outil ergonomique et moderne.

Selon Serge Alezra, 71% des cuisiniers se disent prêts à passer leur commande par internet, mais seulement 3% le font. La « Wi Chef » étant directement intégrée à la cuisine du restaurateur, adaptée à leurs habitudes métier, elle leur permet enfin de franchir le pas. La clientèle visée par Daoo France est celle des 2300 grossistes alimentaires des 19 MIN et les 220 centrales d’achat où s’approvisionnent les restaurateurs.

Daoo France - Tél : + 33 6 59 48 80 54

Un grand succés


How I Met My Startup, le programme annuel d’aide au recrutement pour favoriser l’emploi des jeunes dans les entreprises du secteur numérique

Plus de 15 entreprises de Paris Soleillet a participé à la 3ème édition de How I Met My Startup organisée par Cap Digital.

Aprés un atelier sur le recrutement dans le IT animé par Manpower, plus de 150 étudiants des écoles Simplon.co, du Groupe IGS et de la Web Academy sont venus rencontrés les start-ups de Soleillet

Cette journée a été cloturée par un apéritif qui a connu un vif succés!

Affichage 1 - 5 de 59 résultats.
Articles par la page 5
Page sur 12

Votre CCI vous répond

Votre CCI vous répond au 0820 012 112 (0,12€/minute)

Contactez-nous
Interviews
Notre newsletter