L@ Vitrine, lettre d'information pour les commerçants

M.commerce : les consommateurs de plus en plus accros !

ÎLE-DE-FRANCE

La CCI Paris Ile-de-France a lancé une étude visant à déterminer le profil des consommateurs sur le commerce numérique et caractériser leur comportement d’achat.

Reposant sur l’exploitation et l’analyse de données issues d’enquêtes et d’études nationales et internationales, le premier volet de cette étude s’avère riche d’enseignements. 
 

Nous y apprenons, par exemple, que la dépense moyenne d’un cyberacheteur s’élevait à 1 625 € en France en 2014. Soit une hausse de 600 € depuis 2009 et ce, dans un contexte marqué par la crise économique et la faible progression du pouvoir d’achat.  L’achat sur Internet s’est, il est vrai, démocratisé et est même devenu aujourd’hui un acte de la vie courante. Ainsi, selon Eurostat, 62 % des Français ont effectué des achats en ligne en 2014. En 4 ans, le nombre des cyberacheteurs a d’ailleurs progressé de 24,1 % passant de 28 millions début 2011 à  34, 7 millions début 2015 (Mediametrie). 

 

L’étude conduite par la CCI Paris Ile-de-France fournit également des tendances sur le m-commerce. Phénomène marginal au début de la décennie, ce canal d’achat représente aujourd’hui  10% des ventes en lignes et enregistre une forte croissance.  Son chiffre d’affaires s’élevait à plus de 6 milliards d’euros en France en 2015 selon la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance). Les consommateurs sont d’ailleurs de plus en plus « accros » à ce mode de transaction. Toujours selon la FEVAD, 6 millions de Français ont déjà acheté des biens et services depuis leur mobile contre 4,6 millions un an auparavant.

 

L’étude de la CCI Paris Ile de France analyse aussi les différents types de parcours d’achat et leur importance respective dans les usages. Le “full digital” (recherche en ligne et achat en ligne) s’impose ainsi plus particulièrement sur certains marchés comme la culture, les voyages, les équipements électroniques…). Si la pratique du “showrooming” (recherche en magasin et achat en ligne) est une démarche répandue, ce parcours d’achat apporte cependant moins de satisfaction au client. A l’inverse, le “web-to-store” (recherche en ligne et achat en magasin) s’affirme de plus en plus dans les usages. Le magasin dispose en effet d’avantages exclusifs sur les autres canaux : contact humain, contact sensoriel, immédiateté. Le cross canal et l’omnicanal  deviennent donc la règle. L’enjeu pour les commerçants est d’en tenir compte et de se concentrer sur la fluidité du parcours client. 

 

Les circuits de distributions traditionnels ont-ils pris toute la mesure des nouvelles attentes des consommateurs ? Les réponses apportées sont-elles adaptées ? Le deuxième volet de l’étude de la CCI Paris Ile-de-France (dont les résultats complets seront rendus publics dans les prochains mois) tentera d’apporter des éléments de réponse en s’appuyant notamment sur les résultats d’un questionnaire mené auprès d’un panel de commerçants. A suivre. 

 

Chiffre-clé 

Au total, les Français auront dépensé 64,9 milliards d’euros sur internet en 2015, un chiffre en hausse de 14,3% sur un an (Source : FEVAD).

Votre CCI à vos côtés

Verbatim

D. Mocquax CCI" L’emprise du numérique est exponentielle dans tous les secteurs d’activités. Le commerce ne déroge pas à la règle et avec un nombre des cyberacheteurs en progression de près de 25% en 4 ans, le commerce de proximité se doit d’accompagner la demande toujours croissante de digitalisation.

Opportunité pour les entrepreneurs et notamment pour le commerce de proximité, de multiples applications voient régulièrement le jour sur les mobiles des consommateurs et au cœur de nos boutiques.

La CCI Paris Ile de France se place donc à vos côtés pour relever les défis du numérique et bénéficier dès demain du potentiel commercial qui s’offre à vous ! "

Dominique Mocquax, Vice-Président de la CCIT Seine-et-Marne