Le document unique d'évaluation des risques (DUER), un outil propre à chaque entreprise

Témoignage de Xavier PIEPERS, Responsable Qualité Sécurité Environnement, société ISEO

Comment faire d’une obligation légale, un outil agile au service du pilotage des risques professionnels dans l’entreprise ?

 

ISEO, spécialiste de la production et du développement de systèmes de verrouillage et de contrôle d’accès, a revisité son document unique d'évaluation des risques professionnels (DUER), accompagné par la CCI Seine-et-Marne. Résultat : un support dynamique utilisé au quotidien pour le bien de tous.

Explications avec Xavier PIEPERS, Responsable Qualité Sécurité Environnement d’ISEO France.

Dans quelle mesure la crise sanitaire vous a amené à revoir entièrement votre DUER ?

La révision du document était prévue avant l’arrivée du COVID-19. Notre DUER manquait de dynamisme et de lisibilité. Les mises à jour étaient difficiles à réaliser.

 

La cotation des risques tenait compte uniquement des éléments existants, sans faire apparaître le risque initial.

 

Nos principaux risques sont les troubles musculosquelettiques, les ports de charges lourdes et l’exposition à des produits chimiques.


Pendant un an, la trame a évolué en accord avec les membres de la délégation du personnel du comité social et économique (CSE) d’ISEO France. J’ai saisi l’opportunité de l’offre de la CCI Seine-et-Marne pour poursuivre ce travail avec un de leur spécialiste. Cet accompagnement était pris en charge dans le cadre du Programme régional de relance.

Comment s’est déroulée la collaboration avec la CCI Seine-et-Marne ?

Nous avons commencé en septembre 2020. L’experte de la CCI Seine-et-Marne a visité nos deux sites, situés à quelques kilomètres l’un de l’autre. Le premier dédié à la production avec 50 salariés sur 16 700 m2. Et le deuxième, siège social accueillant la logistique et les services supports avec une quarantaine de collaborateurs sur 12 300 m2.

 

En plus, nous avons vingt commerciaux itinérants, partout en France. Ce fut l’occasion de revoir les fondamentaux de la réglementation. Puis, nous avons défini ce que nous attendions de ce nouveau DUER. Aucun modèle n’est imposé mais il était important de personnaliser le nôtre en fonction de l’usage que nous en ferions. Une fois le contenu et le fonctionnement définis, nous l’avons testé pendant 15 jours avant de le valider ensemble. Cette démarche d’accompagnement a duré un mois.

Comment faites-vous vivre votre DUER ?

Notre nouveau DUER est un outil pratique et vivant, enrichi quotidiennement. Les équipes font remonter les risques et les situations dangereuses non encore identifiés et nous intégrons facilement les nouveaux postes de travail.

 

La simplicité d’utilisation permet la planification et la mise en place des bonnes actions préventives et correctrices sans attendre.

 

"Je mets à jour le DUER lors de la survenue d’accidents de travail mais aussi quand il survient des incidents bénins".

 

Systématiser l’analyse de ce type d’événements limite grandement les risques. Récemment, un opérateur a eu une petite coupure à la main, provoquée par une bande d’acier. En analysant cet incident bénin, il est apparu que la blessure aurait pu être bien plus grave. 

Le risque COVID a-t-il modifié la version finale de votre DUER ?

En février 2020, nous étions déjà en alerte. Avant le 1er confinement, un comité de pilotage a été créé et le port des masques rendu obligatoire pour tous les salariés début avril 2020. Notre ancien DUER ne permettait pas d’intégrer correctement le risque COVID.

 

La nouvelle version de notre DUER a été pensée, avec la CCI Seine-et-Marne, comme un point d’entrée, un document socle qui renvoie à des plans spécifiques et détaillés dont celui de la lutte contre la propagation du COVID au sein de l’entreprise. 

Que retiendrez-vous de cet accompagnement par la CCI Ile-de-France ?

L’accompagnement permet de se poser et de se concentrer sur la manière d’appréhender les risques professionnels. La charge de travail est organisée et fait gagner un temps précieux grâce à la conception d’un outil facile à manier à tout moment.

 

Le regard bienveillant d’un expert extérieur qui n’impose rien est indispensable pour produire un DUER correspondant totalement aux besoins de l’entreprise et à ses objectifs. C’est une collaboration précieuse !

Pour aller plus loin

Webinar évaluation des risques professionnels 
Document unique sur l'évaluation des risques professionnels : Bonnes pratiques et intégration du risque COVID

 

25 février 2021 - 14h30

 

ISEO France : faits et chiffres clés

Filiale du groupe familial italien ISEO Serrature : 1300 collaborateurs dans le monde, 150 M€ de CA.


Activités : concepteur et fabricant de solutions de sureté et de sécurité pour protéger les biens et les personnes.

 

ISEO France : 2 sites à Vaux-le-Pénil (77), 110 personnes, 33 M€ de CA


Segments d’activités en B to B : 

  • Distribution professionnelle dont les grandes surfaces de bricolage ; 
  • Première monte avec l’industrie : produit ad hoc pour des fabricants de porte, des ascensoristes…
  • Contrôle d’accès : gestion intelligente des accès.

Certifiée ISO 9001 14001, ainsi que 45001 pour les aspects Santé et Sécurité au travail depuis 2020

Entreprise relancez votre activité

Faites le point sur la reprise de votre activité avec la "Check-list Relance" et balayez l'ensemble des questions clefs pour reprendre en toute sécurité.

Actualités Transition écologique

Retrouvez l'actualité de la transition écologique des entreprises : mobilité des salariés, gestion des déchets, RSE, performance énergétique...

Le document unique d'évaluation des risques (DUER)

Dans le document unique d'évaluation des risques (DUER), l’employeur est tenu, en vertu de l’obligation générale de sécurité, d’évaluer les risques éventuels et de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé des salariés de son entreprise.