Le territoire du Val-d'Oise (95)

Le département du Val-d'Oise en chiffres

Superficie 1 245,91 km²
Population (2015) 1 209 920
Emplois salariés du secteur privé marchand (2017) 251 786
Taux de chômage (1er trimestre 2017) 9,6 %
Importations (2ème trimestre 2017) 4 768  M d'euros
Exportations (2ème trimestre 2017) 3 677 M d'euros
Quelques indicateurs sur le Val-d'Oise

40 263 établissements actifs inscrits au RCS au 29 septembre 2017 (du ressort de la CCI Val d’Oise, y compris les micro-entrepreneurs et les double appartenance), soit 20 133 services, 13 776 commerces, 6 354 industries et construction. Ils représentent  182 049  salariés. 98,3 % ont moins de 50 salariés (Source : Fichier CCIR – 29-09-2017)
Remarque : tout compris registre du commerce et des services, registre des métiers et de l’artisanat, professions libérales, établissements publics, agriculteurs – sièges et secondaires -, le département du Val-d’Oise compte au total 135 060 entreprises (sièges et établissements secondaires), dont 89 491 ne comptent aucun salarié. (source : Ellicible – interrogé le 10/10/2017)

 

Entre janvier et juillet 2017, selon l’Insee, 7 433 nouvelles entreprises ont été créées dans la Val-d’Oise, soit une progression de 4,5 % par rapport à la même période janvier-juillet 2016.  Près de la moitié de ces nouvelles entreprises sont le fait de micro-entrepreneurs. (Source : Insee,  fichier SIRENE, traitement AFE - juillet 2017)

 

105 240 demandeurs d’emploi fin août 2017 (catégories A, B, C), soit une hausse de 0,4 % en un mois. 40,2 % sont inscrits au chômage depuis plus d’un an. 11,9 % ont moins de 25 ans et 24,6 % ont 50 ans et plus.
Pour la seule catégorie A (sans aucun emploi), on compte 73 460 demandeurs d'emploi soit une hausse de 0,7 % en un an. (Source : Direccte)

 

251 786 emplois salariés marchands recensés au 1er trimestre 2017, soit une progression de 2 % par rapport à la même période en 2016 (5 049 emplois supplémentaires). (Source : Insee - Direccte Ile-de-France)

 

Taux de chômage : 9,6 % au 1er trimestre 2017, soit une baisse de 0,4 point en un trimestre (10 % au 4ème trimestre 2016) et de 0,6 % en un an. Ce taux est supérieur à celui de la France métropolitaine (9,3 % de la population active) et à celui de l’Ile-de-France (8,3 %). (Source : Insee)

 

Importations 2ème trimestre 2017 : 4 768 millions d’euros (+ 2,8 % par rapport au 1er trimestre 2017), soit 13,7 % des importations régionales


Exportations 2ème trimestre 2017 : 3 677 millions d’euros (- 2,2 % par rapport au 1er trimestre 2017), soit 16,4 % des exportations régionales


Solde déficitaire de 1 091 millions d’euros (8,8 % du déficit régional élevé à 12 341 millions d'euros)


Taux de couverture 2ème trimestre 2017 : 77,1 % (contre 85 % au 1er trimestre 2017). Le chiffre du commerce extérieur - Ile de France - Sources Douanes)

 

Bref conjoncture par la CCI Val-d’Oise et la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Val-d’Oise : Chiffres consulaires et synthèse de sources économiques diverses
 

Face aux signes de reprise, les PME du Val-d’Oise reprennent confiance

42ème Enquête d'Opinion sur la conjoncture - Situation des entreprises du Val-d'Oise - Enquête réalisée par Médiamétrie du 4 au 22 septembre 2017

Les chefs d’entreprises du Val d’Oise sont moins nombreux (35,3 % contre 41 % l’année précédente) à indiquer un recul de leur activité sur le dernier semestre et, quoique timides à envisager une hausse, ils sont près de la moitié à déclarer un chiffre d’affaires stable dans les mois à venir.
Si elle est encore précaire (28,6 % la jugent mauvaise), la situation financière des PME se maintient pour la moitié de leurs dirigeants qui, par ailleurs, sont moins nombreux à dénoncer une baisse de leur trésorerie. 
A l’inverse de la région, le Val d’Oise n’a pas constaté de progrès de l’investissement au cours des six derniers mois. En revanche, les projets annoncés sont en hausse dans tous les secteurs, excepté celui de la construction.
Malgré tout, les entreprises sont restées prudentes en matière d’effectif et les prévisions d’embauche sont mesurées pour le semestre à venir, hors dans l’industrie (21 % sont prêtes à recruter).
Si ces prévisions sont encourageantes, elles demeurent fragiles et particulièrement sensibles à tout signal négatif de nature politique ou conjoncturelle.

 Frédéric VERNHES, Président de la CCI Val d'oise

A la une !

TOUS LES RENDEZ-VOUS