Vos embauches

Fiche pratique
INFOREG

Le dirigeant qui embauche un nouveau salarié doit s'interroger sur le choix du contrat de travail et sur les formalités à effectuer au préalable.

Formalités d'embauche

Lors de toute embauche, vous devez utiliser la déclaration préalable à l'embauche (DPAE), au moyen d'un formulaire disponible auprès de l'URSSAF.

La déclaration doit parvenir à l'URSSAF, au plus tôt dans les huit jours précédant l'embauche.
Articles R 1221-5 et R 1227-1 du Code du travail.

Vous devez également :

  • vous rapprocher des services de médecine du travail ;
  • Remettre au salarié son exemplaire du contrat ;
  • Inscrire ce nouveau salarié sur le registre unique du personnel.

L'embauche de salariés étrangers est strictement réglementé.

Formulaires de déclaration unique d'embauche : www.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr.
Pour l'embauche de salariés étrangers se renseigner auprès de la DIRECCTE ou de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration : www.ofii.fr.

Quel contrat de travail conclure ?

Le type de contrat de travail conclu entre un salarié et son employeur doit être adapté à l'emploi proposé.

S'il s'agit d'un emploi durable

Il faut conclure un contrat de travail à durée indéterminée. Même s'il n'est pas obligatoire, un contrat écrit est toujours souhaitable, notamment pour des raisons de preuve.

S'il s'agit d'un emploi à durée limitée

Il faut conclure directement avec le salarié un contrat à durée déterminée (CDD) ou vous adresser à une entreprise de travail temporaire (intérim). Un contrat écrit est alors obligatoire.

Attention : la loi détermine les cas de recours au CDD.

Certains types de contrats correspondent à des formes particulières d'emploi.

Il peut s'agir de contrats de travail qui comportent l'acquisition d'une formation professionnelle, notamment en faveur des jeunes ou des demandeurs d'emploi et qui sont assortis d'avantages pour l'entreprise : exonérations de cotisations sociales, aides financières forfaitaires.
Exemple: contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation.

Vos obligations ultérieures

En tant qu'employeur, vous devrez respecter la réglementation édictée par le Code du travail et, le cas échéant, par la convention collective applicable dans l'entreprise. Celle-ci détermine, notamment, le montant des salaires minima de votre branche professionnelle.

N'hésitez pas à consulter la DIRECCTE (vous pouvez consulter les conventions collectives nationales sur le site www.legifrance.gouv.fr).

Vous devrez également verser régulièrement aux organismes sociaux (URSSAF, pôle Emploi, organismes de retraite complémentaire relevant de l'AGIRC et de l'ARRCO) les cotisations assises sur les rémunérations versées à vos salariés.

Consulter le tableau des charges sociales pour 2018

Voir aussi sur le site

Aller plus loin

Nos juristes vous accompagnent

Mis à jour le 05/03/2019
des hommes entre deux mains
Pass recrutement

Vous souhaitez gagner du temps et  trouver votre nouveau collaborateur ? Confiez-nous votre recrutement !