L’Espagne : un grand marché en progression

Après six ans de récession, l’Espagne a connu une reprise de la croissance supérieure à 3% sur la période 2015-2016. Selon les prévisions de la Commission Européenne, la croissance du PIB sera de 2,3% en 2017.

L’Espagne compte une population de 45,6 millions d’habitants, et s’organise via un système de communautés autonomes. La Catalogne est la région la plus riche d’Espagne. Cette croissance économique est soutenue par le retour de la confiance des ménages et des investisseurs, grâce aux efforts de réforme menés par le gouvernement que ce soit en matière de financement territorial, de marché du travail, des politiques de R&D… Cette reprise se matérialise aussi par le regain des emplois créés.

L’agriculture représente environ 3% du PIB. L’Espagne est le premier producteur mondial d’huile d’olive et le troisième producteur mondial de vin. Son industrie est particulièrement représentée par le textile et l’agroalimentaire, cependant des secteurs tels les TIC et la fabrication de composants électroniques représentent un potentiel élevé pour la croissance espagnole. Le secteur tertiaire représente les trois quarts de son PIB, en particuliers le tourisme qui est la plus grande source de revenus extérieurs de l’Espagne, et qui en fait la troisième destination touristique mondiale avec 75 millions de visiteurs en 2016..

La première destination des exportations espagnoles est la France, notamment pour les produits alimentaires, les automobiles, les produits chimiques et textiles. L’Espagne est le deuxième client de la France. En 2016 les exportations espagnoles ont connu un nouveau record, en atteignant le seuil  de 273,3 milliards d’Euros. Ses principaux postes d’exportation sont les biens d’équipement, les produits alimentaires, les produits chimiques et l’automobile.

Les secteurs porteurs pour l’Espagne sont :

  • Energie
  • Agroalimentaire et distribution
  • Aéronautique
  • Automobile
  • Biotechnologies et industrie pharmaceutique

Les opportunités pour les entreprises françaises sur le marché espagnol se retrouvent dans la liste des secteurs porteurs avec en supplément quelques spécificités. L’Espagne reste un marché important compte tenu de sa population et au redémarrage de la consommation des ménages. Les politiques de modernisation et de rattrapage technologique ainsi que de moindre dépendance vis-à-vis des produits pétroliers offrent également de nombreux débouchés pour le savoir-faire français. Des secteurs matures comme la chimie, la logistique ou l’automobile, sont demandeurs ainsi que des secteurs en plein développement : les biotechnologies, la santé, les TIC, l’environnement, les énergies renouvelables, l’aéronautique ou l’industrie agroalimentaire (source : CCI France Espagne).

Le savoir-faire français est reconnu et les relations commerciales bien établies entre les 2 pays ce qui rend les négociations plus faciles. Concernant les pratiques commerciales en Espagne, le tutoiement est normal. Ce contact plus personnel permet d’établir une relation conviviale ainsi que des échanges directs qui ne doivent faire oublier qu’il  s’agit d’un marché exigeant et  de longue haleine.

Voir aussi

Suivez notre actualité internationale

  • Suivez nos actualités internationales sur Twitter
  • Suivez nos actualités internationales sur Linkedin