Introduction aux marchés – Le Vietnam

Membre de l'ASEAN, le Vietnam est reconnu comme l'une des économies les plus prometteuses, avec une croissance du PIB de plus de 7% par an depuis 20 ans, et une hausse généralisée du niveau de vie. 

Les réformes structurelles du gouvernement lancées à partir de 1986 ont amené l’économie à se libéraliser et se moderniser. La transformation du Vietnam s’est accompagnée de son intégration au monde, avec, en 1995, son adhésion à l’Association des Nations d’Asie du Sud-est (ASEAN) puis en 2007 à l’OMC. L’une des forces du Vietnam est sa main d’œuvre abondante, de qualité et compétitive. 

Les principaux secteurs porteurs pour les entreprises françaises sont : les équipements industriels, le secteur énergétique, les technologies d’information, la santé, la plasturgie, le textile/l’habillement, les cosmétiques/parfums, l’agroalimentaire et le tourisme.

Sa population croît d’environ 1 million d’habitants par an avec un ralentissement depuis 2015. L'urbanisation est y galopante (45 % en 2020 contre 30 % en 2010) et l’essor économique induit par la politique de « Doi Moi » continue de porter ses fruits. Pour la banque américaine Goldman Sachs, le pays fait partie des « Next Eleven », soit les onze pays susceptibles de compter parmi les plus importantes économies du monde au XXIe siècle.

Le Vietnam est porté par ses exportations qui en 2016 ont augmenté de 8,6%. Elles représentent 175,9 milliards USD et permettent une hausse généralisée du niveau de vie (le taux de pauvreté a chuté de 58 % en 1990 à 13,5 % en 2014) entrainant la création d’un marché intérieur à fort potentiel de consommation. En 2016, le PIB par habitant a dépassé le seuil des 2 088 USD, contre 440 USD en 2002, donnant au Vietnam le statut de pays à revenu intermédiaire.

Malgré ses efforts d’ouverture, le Vietnam demeure un pays où faire des affaires demande de la persévérance et du pragmatisme. Le Vietnam reste un pays lointain, non francophone, dominé par ses échanges avec les autres pays d’Asie. C’est un marché sur lequel la notion de prix l’emporte encore trop souvent sur la notion de qualité et la propriété intellectuelle reste une notion relative.

L’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union Européenne (EVFTA, de l’anglais EU-Vietnam Free Trade Agreement), signé en début d’année 2015, ne sera effectif qu’en 2018. L’EVFTA a été négocié dans le but d’améliorer l’ensemble des relations entre l’Europe et le Vietnam et de fournir des conditions d’accès au marché sans précèdent pour les entre¬prises des deux parties. Néanmoins, Il faut s’attendre à ce que l’impact de cet accord soit plus fortement ressenti dans certains secteurs et industries. 

Dès l’entrée en vigueur du traité, 65% des exportations européennes vers le Vietnam seront exemptées de droit de douane. Le reste des exportations européennes (à quelques exceptions près) sera libéralisée au bout de 10 ans. Dans le sens inverse, l’UE libéralisera 71% des importations venant du Vietnam immédiatement et 99% au bout de 7 ans.

Aux entreprises qui veulent se développer sur ce marché, la CCI Paris Ile-de-France propose toute l’année des conférences et des ateliers techniques, des formations interculturelles, des missions collectives et des missions individuelles en collaboration avec la Chambre de Commerce France Vietnam. 

 

Pour en savoir plus :
Pour en savoir plus sur ce marché et sur notre programmation annuelle, écrivez-nous à : asie@cci-paris-idf.fr

Suivez notre actualité internationale

  • Suivez nos actualités internationales sur Twitter
  • Suivez nos actualités internationales sur Linkedin

Voir aussi

Découvrez le business en Inde !

Rejoignez-nous !

A lire dans Accomex

Abonnez-vous à lexportateur.com !