Retour sur la Rencontre-Débat > 55ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine

L’avenir des relations économiques franco-chinoises

Echanges et témoignage autour de Jean-Pierre RAFFARIN

L’avenir des relations économiques franco-chinoises étaient au centre des discussions de la dernière rencontre « RéseauXChine », qui s’est tenue à l’Hôtel Potocki,  siège de la CCI Paris Ile-de-France le mercredi 9 janvier de 17h00 à 20h30

 

Plus de cent quatre-vingt dix personnes ont ainsi assisté à la conférence intitulée « Echanges et témoignages autour de Jean-Pierre Raffarin», qui a été suivie d’un cocktail & networking en présence de l’alcool traditionnel chinois, Moutai

 

Afin d’interroger Jean-Pierre RAFFARIN, des personnalités de marque avaient été conviés par le Comité d’Echanges Franco-Chinois pour s’exprimer sur leurs visions de la coopération franco-chinoise. La rencontre a été animée par Xiaoqing SU PELLEMELE, Secrétaire général du CEFC CCI Paris Ile-de-France et Claudine DAGNET, Directrice adjointe, Direction Générale Adjointe du service aux Entreprises et Développement International de la CCI Paris Ile-de-France
 

Mme Claudine Dagnet, Mme Xiaoqing Su Pellemele, M. Didier Kling, M. Jean-Pierre Raffarin, M. Christophe Cornilleau, M. Weiliang SHI, M. Bo Xu, M. Alain Eygreteau
 

Monsieur Didier KLING, Président de la CCI Paris Ile-de-France  a introduit cette rencontre par un discours d’ouverture, il a rappelé le rôle de la CCI comme « la maison des entreprises et des entrepreneurs ». En effet, c’est le 27 janvier 1964, il y a 55 ans exactement que la France du Général de Gaulle a pris la décision de nouer des relations diplomatiques avec la République Populaire de Chine. Une de nos missions en tant que CCI est de développer C’est ainsi que nous pouvons compter aujourd’hui sur plus de 1 000 entreprises françaises implantées en Chine et à l’inverse, 700 entreprises chinoises implantées sur notre territoire qui emploient 45 000 personnes

«  Nos amis chinois participent à nos côtés à l’attractivité de notre territoire »

Le ralentissement de la croissance chinoise nous amène à nous poser des questions. Pour nous aider à y répondre et à décrypter l’univers économique chinois, Didier Kling a salué le rôle de Monsieur Jean-Pierre RAFFARIN au sein de ces relations,  le décrivant comme un connaisseur subtil de la pensée chinoise, lui qui a noué une relation intime avec la Chine

 

Madame YU Jinsong, Ministre près de l’Ambassade de Chine en France a par la suite exprimé son engagement auprès de la CCI Paris Ile-de-France, en tant que partenaire de qualité pour renforcer les échanges économiques entre nos deux pays. Elle est revenue également sur la décision historique du Général de Gaulle, « liés deux destins, cette décision est symbolique et elle a permis de construire une amitié profonde ». Un partenariat stratégique s’est forgé, tout en prenant l’exemple de la coopération nucléaire franco-chinoise à Daya Bay. Par ailleurs, sur un plan culturel, il existe aujourd’hui plus de 100 jumelages entre les villes françaises et chinoises. 

« Depuis 55 ans nous avons bâti ensemble une relation solide et exemplaire »

Du côté chinois, elle a souligné les défis que représentent 2019 pour la Chine avec le 70ème anniversaire de la naissance de la RPC (1949-2019), et l’instauration d’une croissance plus qualitative fondée sur l’innovation et l’équité. Enfin, la Ministre près de l’Ambassade de Chine en France a présenté Jean-Pierre Raffarin : « Fin connaisseur et grand ami de la Chine et qui incarne mieux que quiconque cette amitié entre la France et la Chine »

 

A travers son témoignage, Jean-Pierre Raffarin a salué le rôle et l’importance de la Chine sur la scène internationale. 

« La Chine est au cœur de l’actualité, comme elle est sur le devant de la scène, beaucoup s’interrogent sur ses intentions, sur son modèle, ses résultats, sur finalement ce qu’elle est. Au fil des années, elle est devenue l’objet de tous nos regards, elle a réussi au cours de ses 40 dernières années à se transformer. »

Au début de son témoignage, il a rappelé son réel attachement à ce pays,  lui qui a effectué plus de 100 voyages en Chine depuis 1970 : « j’ai vu la Chine changer, mais jamais je n’aurai pu imaginer cette transformation ». Cette puissance nouvelle se revendique aujourd’hui comme un acteur mondial en faveur d’un équilibre des forces sur la scène internationale. De plus, il a souligné l’enjeu du projet BRI des nouvelles routes de la soie, qui a trop longtemps été sous-estimé par l’Europe.

C’est en cela, qu’il engage les autorités publiques et les entreprises françaises à s’y intéresser et se positionner sur ce projet pharaonique : « Ce projet est fait pour le siècle, on doit choisir d’être acteur ou spectateur de ce projet. On est spectateur de l’histoire à un moment ou l’histoire se construit. Pour nous français, comment devons-nous nous positionner ? » Les obstacles interculturels font que les français ont un raisonnement en trois temps (thèse-antithèse-synthèse), à contrario la pensée chinoise se construit en deux temps à travers le ying-yang. Au sein de cette sphère franco-chinoise, Jean-Pierre Raffarin a mis en avant la théorie des trois cercles qui donne des clés de compréhension de notre relation bilatérale

 

> Premier cercle : la politique, nous n’avons pas les mêmes systèmes politiques, ni les mêmes systèmes de valeur. L’effort d’adaptation est primordial.  
> Deuxième cercle : un cercle partagé. Nous avons de nombreux intérêts communs, telles qu’une vision multilatérale et une réelle conscience des changements climatiques. 
> Troisième cercle : le marché économique. Les entreprises françaises sont présentes en Chine. « Le marché chinois est un marché impératif , vous ne pouvez pas être une entreprise internationale sans être implantée en Chine. Le marché chinois est certes difficile, mais aucun marché étranger n’est facile. »


En conclusion, Jean-Pierre Raffarin a exprimé sa préoccupation sur notre monde qui devient selon lui de plus en plus dangereux du en partie au renforcement de l’unilatéralisme, la course aux armements, le réchauffement climatique… « Nous devons nous intéresser à la Chine, être capable de l’écouter. Les chinois ont des choses à nous apporter comme les français ont également des choses à apporter aux Chinois ». Jean-Pierre Raffarin  a terminé son témoignage sur deux proverbes chinois, à méditer sur le regard qu’il porte sur notre relation bilatérale : 
« Le sage éclaire mais ne brille pas », Confucius
« Prince qui nous gouvernait, ne vous occupez ni de notre bonheur ni de notre joie de vivre, cela dépend de nous, œuvrer seulement à nous faciliter la vie », Lao-tseu 

 

Témoignage de Monsieur Jean-Pierre Raffarin

Questions & Réponses avec des personnalités du monde politique, économique et culturel franco-chinois 

> M. Buon TAN, Député de la 9ème circonscription de Paris, Président du groupe d’amitié France Chine de l’Assemblée Nationale : 
> M. Alain EYGRETEAU, Membre de la Chambre commerce et d’industrie de région Paris Île-de-France, Référent Chine
> M. Christophe CORNILLEAU, Directeur International, Chronopost
> M. SHI Weiliang, Directeur général de Huawei France
> M. XU Bo, Président de l’Association des amis de WU Jianmin, ancien diplomate chinois, Haut fonctionnaire de l’Unesco 

 

La presse en parle

Cette rencontre inaugure le programme de l’année 2019, une année qui s’annonce  riche en activités et en manifestations pour celles et ceux qui s’intéressent aux échanges commerciaux entre la France et la Chine. Toute l’équipe du Comité d’Echanges Franco-Chinois vous souhaite une excellente année du cochon de terre et vous prépare de nouveaux événements « RéseauXChine » !

En savoir plus

Actualité

Agathe Pacard, responsable Asie-Amérique
Nos formations