Les mentorés

Qu'est-ce qu'un mentoré?

Il est dirigeant-propriétaire ou actionnaire majoritaire. Il recherche un regard extérieur pour analyser avec lui sa stratégie de croissance.

Pour être admissible au programme, son entreprise :
 

  • existe au minimum depuis deux années
  • connaît une progression significative de son chiffre d'affaires
  • réalise un chiffre d’affaires d'au moins 1 M€
  • compte au minimum 10 salariés (ou plus)
  • détient un vrai potentiel de développement

Vous êtes intéressé par l'Institut du mentorat entrepreneurial?

presentiel
ADHESION INSTITUT DU MENTORAT ENTREPRENEURIAL
Produit personnalisé

  

Les Mentorés de la promotion 8 (2014)
Les Mentorés de la promotion 7 (2013)
Les Mentorés de la promotion 6 (2012)
Les Mentorés de la promotion 5 (2011)
Les Mentorés de la promotion 4 (2010)
Les Mentorés de la promotion 3 (2009)
Les Mentorés de la promotion 2 (2008)
Les mentores de la promotion 1 (2008)

Pourquoi devenir Mentoré ?

Dirigeant, propriétaire ou actionnaire majoritaire, le mentoré admis à l'Institut du Mentorat Entrepreneurial, c'est avant tout un entrepreneur qui a de l’ambition. 

Les mentorés de la promotion 2013

 

Le chiffre d'affaires de son entreprise atteint au minimum 1 million d'euros et continue d'ailleurs de progresser de manière significative. Pourquoi alors ce chef d'entreprise irait-il s'ennuyer pendant 12 à 18 mois avec un autre chef d'entreprise? Et bien déjà parce qu'il y a "toujours plus grand que soi", comme l’affirme Cheikh Sadibou Deme, PDG de la société Somone, spécialisée dans la supervision informatique, et mentoré de la promotion 2013.

"Ce que je cherche c’est un miroir", ajoute le dirigeant de la société Somone. Quelqu’un qui a accumulé "beaucoup d’expériences dans la gestion d’entreprise". Car, gérer une entreprise en pleine croissance n’est pas de tout repos. L’erreur, voire l’échec, n’est jamais très loin. PDG d’Infractive, distributeur spécialisé dans les équipements d’infrastructure de télécommunication, Denis Millerand voulait également être accompagné dans la croissance de son entreprise. En particulier, sur le management et le recrutement. "On a gagné énormément de temps puisqu’à chaque fois qu’on avait une question, on obtenait une réponse", explique-t-il. 

Attention cependant, mentor ne veut pas dire maître. Pour Cheikh Sadibou Deme, son mentor, son contradicteur bienveillant, doit "être quelqu’un de neutre". Un chef d’entreprise qui lui permet de se poser "les bonnes questions". Et pour cela, il faut qu’il ait la distance nécessaire. Sinon, la méfiance s’installe et la mécanique entre mentor et mentoré peut gripper en très peu de temps. Un cas de figure à éviter à tout prix. 

Mais ça n’a pas l’air d’être le cas cette année. La preuve, sur la nouvelle promotion, 29 binômes se sont formés, soit dix de plus que l’année dernière. 11 nouveaux mentors font d’ailleurs leurs entrées à l’IME. Le reste a donc décidé de continuer avec un nouveau mentoré. De jeunes entrepreneurs qui comptent en moyenne 28 collaborateurs et réalisent 3,24 millions d’euros de chiffre d’affaires. En général,  ils viennent du monde d’internet et de la communication digitale (veille média, communication, publicité).

De nouveaux secteurs font tout de même leur apparition chez les mentorés, comme le "spectacle vivant", le "voyage de luxe" et le "Trading de terres polluées". Comme quoi, tous les entrepreneurs de croissance ont leur place au sein de l’IME.

 

[Consultez la présentation des mentors et mentorés de la promotion 2013]

[Le Mentorat, c'est quoi? Vidéo...]

Votre contact
Frédéric NOEL  

Frédéric NOEL, chargé de mission IME Paris Île-de-France

mailto groupe Linkedin IME

     

Natacha PERIN, responsable du recrutement des Mentors & formation et suivi des binômes

 

Natacha PERIN, responsable du recrutement des Mentors,formation et suivi des binômes

mailto 

Les dossiers de l'IME