Comment envisager le développement de ses activités à l'international ?

Témoignage de Pierre-Adrien Picard, Head of International Development chez TESSAN

Aujourd’hui, le temps est venu pour nous de préparer le lancement à l’international, en priorité sur l’Europe Occidentale.

 

Présentation de l’entreprise et de son activité 

Fondée en 2015, la société Pharma Express est devenue Tessan en 2018. A l’origine  dédiée aux livraisons médicales entre les pharmacies et les lieux d’habitation des patients, la société basée à Neuilly-sur-Seine, est aujourd’hui une MedTech française qui intègre des technologies hardware et software de télémédecine au sein de produits finis, tels que des bornes et des cabines. 

 

Chez Tessan, notre objectif est de démocratiser l’accès aux soins de premier recours grâce à des solutions phygitales de télémédecine. Grâce aux cabinets médicaux connectés, installés aussi bien dans les pharmacies, les EHPAD, les mairies, les bailleurs et les hubs de transport, nous facilitons le déploiement de la télémédecine et luttons contre les déserts médicaux. Cette problématique se pose partout en France : l’Ile-de-France est par exemple le plus grand désert médical du territoire du fait de sa densité de population.

 

Au sein des cabines et des bornes Tessan, le patient retrouve 7 dispositifs médicaux intégrés (stéthoscope, dermato, tensiomètre,). Ces outils sont connectés à notre plateforme ce qui permet au patient de réaliser, en toute autonomie, ses mesures sur la base des instructions du médecin présent de l’autre côté de la caméra.
Le spécialiste de santé a ainsi un accès direct aux résultats médicaux de son patient, de la même façon que lors d’une consultation physique. A la différence des téléconsultations en visioconférence, cette technologie permet d’ouvrir le champ du diagnostic, ne se basant pas uniquement sur la déclaration des patients mais sur des mesures médicales précises

 

Nous avons lancé nos activités de télémédecine en 2018 en France suite aux évolutions de la réglementation permettant le remboursement de la téléconsultation. Aujourd’hui, le temps est venu pour nous de préparer le lancement à l’international, en priorité sur l’Europe Occidentale.

 

Comment envisagez-vous le développement de vos activités à l'international dans les semaines à venir ? 

La situation en France n’est pas unique : la difficulté d’accès aux professionnels de santé s’applique assez globalement à tous les territoires européens et à des territoires plus vastes où la population inégalement répartie comme le Brésil, l’Arabie Saoudite ou le Canada. 

 

Nous avons récemment répondu à l’appel d’offre de la Commission européenne à laquelle nous avons fait une proposition avec un focus sur les zones sous tension comme la Lombardie en Italie, certaines zones en Allemagne et la France. 

 

Pour le moment, nous avons déjà ciblé des marchés prioritaires en Europe occidentale : au Royaume Uni et en Allemagne où les tensions au niveau du système de santé existent et où il y a un véritable rôle à jouer. Dès le début de l’année 2021, Tessan sera déployé sur l’un de ces deux territoires

 

Nous espérons pouvoir donner aux patients, partout dans le monde, un accès à une télémédecine de qualité toujours avec cette notion de proximité, qui va être différente pour un sédentaire ou quelqu’un qui travaille sur les routes ou dans le transport maritime, par exemple.

 

Nous souhaitons nous inscrire dans cette réalité et nous nous sommes engagés par exemple avec Vinci pour proposer l’accès à nos solutions sur les aires d’autoroute. En effet, il existe des situations parfois originales où notre technologie apporterait des solutions comme sur les plateformes pétrolières, les stations du Grand Nord (Suède, Norvège, Canada), où il n’y a rien à des centaines de kilomètres mais où l’activité humaine est importante.

 

Notre ambition est d’être un acteur de proximité pour ces gens-là en réfléchissant à notre implantation sur ce type de zones. Exploration de marché, préparation du soft landing jusqu’aux opérations de lancement des activités locales sous des formats d’export par exemple… sont autant de sujets sur lesquels nous travaillons actuellement.

Avez-vous un conseil à donner pour se lancer à l’international ?

Il y a différentes méthodes pour se lancer à l’international. L’idée c’est d’être le plus proche des patients, des clients, des partenaires clés, pour connaître leurs attentes, différentes selon les pays, et y répondre au mieux

 

Aussi et surtout, je pense qu’il faut être audacieux ! Il faut certes bien préparer son idée mais il ne faut pas manquer d’audace. C’est ce que nous essayons de garder à l’esprit chez Tessan, en apportant un service de santé qui peut changer des vies voire en sauver.

 

L’astuce est de concentrer toute l’énergie dans son ambition, pour une meilleure atteinte des objectifs. 

 

Les chiffres clés

• + 100 pharmacies équipées des cabines et bornes à travers la France (zone urbaine, péri urbaine et rurales)
• Déploiement auprès d'une dizaine de collectivités locales 
• + 40 salariés 
• + 50 à 70% de téléconsultations post confinement 
Suivez-nous !

Suivez nos actualités internationales sur Twitter Suivez nos actualités internationales sur Linkedin

Newsletter > J'exporte !

LA Newsletter qui vous présente tous les événements et les formations de l'international ! Soyez informé des dernières actualités en vous inscrivant à la Newsletter > J'exporte !

Lire aussi...
Sites de référence