Un dispositif pour les entreprises pour faire face aux mouvements sociaux

Vous avez des problèmes de règlement de vos impôts et cotisations… ?
Vous avez des problèmes de trésorerie, de remboursement de crédit ?
Vos difficultés ont un impact sur vos salariés ou risquent d’entraîner des licenciements ?  
Vous devez faire face à un conflit avec des clients ou des fournisseurs... ?
Vous souhaitez être conseillé et accompagné dans vos démarches ?

 

 

Les organisations professionnelles du commerce, de l'artisanat, du tourisme, de l'hôtellerie et des transports sont impactés par les mouvements sociaux que connait la France en ce mois de décembre 2019.

Les fêtes de fin d'année approchent et cette période rime habituellement avec une augmentation de l'activité de ces secteurs.
Mais, du fait de la conjoncture de cette fin d'année, des inquiétudes font légitimement surface.


L'hôtellerie, la restauration et le tourisme font face à des annulations de réservation. Des annulations qui nourrissent les inquiétudes.

 

 

Une réunion de travail pour évaluer l'impact du mouvement social sur les entreprises.
Face à cette situation, une réunion a été organisée par le ministre de l'Economie et des Finances, et la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances.

Les représentants des organisations professionnelles du commerce, de l'artisanat, de l'hôtellerie et des transports y ont été conviés pour prendre la mesure de leurs inquiétudes et mettre en place des dispositifs d'assistance auprès de ces secteurs.
 

Des actions ont été mises en place
Ainsi, un référent de haut niveau placé auprès du Directeur Général des Entreprises est chargé de soutenir en informant et soutenant les entreprises impactées par les mouvements sociaux.
 

En parallèle, des mesures d'étalement des impôts ou des obligations sociales ont été réactivées. Le report des charges fiscales et sociales avait déjà été mis sur le devant de la scène à l'occasion des mouvements des "Gilets jaune" et sera pris en compte dans le contexte actuel pour éviter de mettre en péril la situation des entreprises.
De même, les questions en lien avec le chômage partiel et les autorisations d'ouverture le dimanche font à nouveau surface.

 

 

Pour en savoir plus sur les mesures concernant l'acompagnement des entreprises et des commerçants impactés par les mouvements sociaux - décembre 2019