Bilan des Industries Mécaniques françaises en 2014

Selon le dernier rapport de la Fédération des Industries Mécaniques, la France comptait 30 192 entreprises en 2014 (dont 95 % de TPE et de PME) 

      Avec près de 608 000 salariés et un montant de 114,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2014, la France se place ainsi au 6ème rang mondial.
 
  • Des domaines d'activité et des marchés variés :
     

Les industries mécaniques interviennent dans de nombreux domaines du champ économique : de l'extraction des matières à leur distribution, de la conception, de la fabrication et du traitement des produits à leur commercialisation et leur utilisation. On distingue trois grands types de marchés :

-          L’Equipement : les machines, les systèmes de production, les composants : avec un total de 51,6 milliards d’euros pour 9543 entreprises
-          La Transformation : la sous-traitance, l’outillage, les articles de ménages : avec un total de 49,1 milliards d’euros pour 15853 entreprises
-          La Précision : l’optique, la santé, les instruments de mesure : avec un total de 14,1 milliards d’euros pour 4796 entreprises
 

  • Des améliorations encourageantes pour l’année 2014 :
     

- La transformation des métaux a enregistré une activité en hausse de + 1,4 %
- L'équipement a progressé de + 1,7 %
- La précision continue sa progression soutenue : + 2,5 %

En 2014, les industries mécaniques enregistrent un chiffre d'affaires de 114,8 milliards d'euros, en progression par rapport à 2013 (+ 1,7 %). Une amélioration globale de l’activité a été enregistrée, tant en France qu'à l'international. Les industries mécaniques participent ainsi au développement de tous les secteurs mais dépendent en grande partie de leur capacité d'innovation.

  • Répartition du marché intérieur :
     

Les industries mécaniques réparties sur l'ensemble du territoire représentent en moyenne 21 % de l'emploi industriel de chaque région. A savoir que sur l’ensemble du territoire, 19% du marché des industries mécaniques est dans le secteur tertiaire, 10,8% dans le BTP, 10,8% l’agroalimentaire, 9,8% l’automobile, 5% l’énergie, 4,5% les matériels électriques et l’électronique, 3,8% la chimie-parachimie- pharmacie et 2,5% la construction navale et l’aéronautique
 

  • Qualification et emploi :


La mécanique offre un grand éventail de qualifications dans des métiers variés. Mais les effectifs des industries mécaniques, premier employeur industriel de France, ont diminué en 2014 de 1,4 % et passent de 617 000 à 608 000 salariés (environ 21 % de l’emploi industriel).
Ce recul s’explique par le manque de visibilité des entreprises mécaniciennes sur leurs carnets de commandes en France comme à l’international.
 

  • Structure des exportations :
     

53,9% des exportations se font dans l’Union européenne, 13,9% en Asie –Océanie, 9,3% en Amérique du Nord, 8,4% en Europe hors Union européenne, 8,3% en Afrique, 3,4% au Moyen-Orient et 2,8% en Amérique du Sud.
Avec 46,6 milliards de chiffre d'affaires, les industries mécaniques, qui exportent sur tous les continents, occupent le 6eme rang mondial, derrière la Chine, les Etats-Unis, le Japon, l'Allemagne et l'Italie. A l'international, les entreprises mécaniciennes françaises ont ainsi progressé de 1,8 % à 46,6 milliards d'euros par rapport à 2013.

Agenda de l'entreprise