ARDAN : « Je peux assurer la croissance de mon entreprise sereinement »

Monder Mhibik est le dirigeant énergique et curieux de l’entreprise Tryfaz, 45 collaborateurs, spécialisée dans les transports d’engins. Sans hésiter, Monder a profité du dispositif ARDAN avec, à la clé, la bonne adéquation entre un projet favorisant son développement et un pilote pour le mener. Témoignage.

Pour assurer votre croissance et pour la première fois, vous avez eu recours à un dispositif d’aides. Pourquoi le choix d’ARDAN (Action Régionale pour le Développement d’Activités Nouvelles) ?

Comme beaucoup de dirigeants de TPE-PME en développement, j’ai la tête dans le guidon. Et puis je ne suis pas toujours à l’aise avec le recrutement, notamment celui des cadres. Le dispositif ARDAN permet de compter sur une compétence experte pour un projet précis, limité dans le temps. Le nouveau collaborateur est accueilli pour un stage professionnel de 6 mois, avec une formation complémentaire dispensée par le CNAM qui apporte une valeur ajoutée à sa fonction dans l’entreprise. A l’issue de cette expérience, il a été très rassurant pour moi de proposer une embauche en CDI.

Quelle mission avez-vous confiée à votre « pilote de projet » dans le cadre d’ARDAN ?

Toute la partie administrative et financière de l’entreprise devait être réorganisée pour un pilotage lisible et souple. L’activité de Tryfaz est dense. Son développement nécessite l’intervention à temps plein d’une expertise liée à la gestion du personnel et à la comptabilité. Fatima, 25 ans d’expérience, nous a rejoints après un processus faisant intervenir plusieurs acteurs. La CCI Seine-et-Marne m’a accompagné notamment pour monter le projet, puis faire le lien avec l’Apec et Pôle emploi dont la responsabilité était de me présenter des candidats. Le conseiller de la CCI est ensuite venu une fois par mois pour s’assurer du bon déroulement de la collaboration. Fatima a été très rapidement opérationnelle et sa formation parallèlement au CNAM n’a jamais gêné l’activité.

Si vous deviez donner deux avantages principaux du dispositif ARDAN ?

Le risque de faire fausse route est très réduit et il n’y a aucune obligation à l’issue du stage. Je peux assurer la croissance de mon entreprise sereinement en m’appuyant sur une compétence spécialisée qui a été relativement facile à identifier et à intégrer. 
Autre avantage de poids : le coût*. Et c’est déjà beaucoup !


*ARDAN Ile-de-France (Action Régionale pour le Développement d’Activités Nouvelles) en partenariat avec le CNAM, les CCI, Pole emploi et l’Apec, bénéficie du co-financement sur des fonds de revitalisation pilotés par la DIRECCTE Ile-de-France.

ARDAN en quelques chiffres

  • 12 210 entreprises accompagnées au niveau national, au 31 décembre 2018.
  • Plus de 12 000 emplois induits, générés par les projets développés.
  • 1 217€ par mois, sur 6 mois : c’est le coût restant à la charge de l’entreprise.