3 bonnes raisons d’avoir un label ou une certification écologique

Fiche pratique

Les labels et les certifications écologiques présentent de nombreux intérêts pour l’entreprise. Ils indiquent clairement que l’organisation se soucie de sa performance environnementale, de ses salariés et de ses clients. Zoom sur les 3 meilleures raisons de tenter l’aventure.

Les entreprises sont soumises à un cadre réglementaire environnemental qui évolue.

Pour ne pas le subir et aller au-delà, nombreuses sont celles qui se lancent dans des démarches de certification et d’obtention de labels environnementaux.

Les retombées économiques et notoriété sont loin d’être négligeables pour la pérennité de l’entreprise.

Des écolabels pour remporter des marchés

Le Plan National pour des Achats Durables du gouvernement veut atteindre, d’ici 2025, 100 % des contrats de la commande publique notifiés avec au moins une considération environnementale et 30 % avec une considération sociale.

Grâce à certains labels et certifications garantissant le respect de l’environnement et de la santé tout au long du cycle de vie des activités, l’entreprise a toutes les chances de gagner des parts de marché.

Pour les appels d’offres privés, des prescriptions environnementales peuvent aussi être demandées dans les cahiers des charges. 

Labels et certifications écologiques : des signaux forts externes et internes

La demande sociétale est croissante pour des produits et services respectueux de l’environnement.

L’obtention d’un écolabel ou d’une certification validée par un tiers indépendant envoie un signal fort à la concurrence et aux acheteurs.

Affichée dans les stratégies commerciales et communication de l’entreprise, la performance environnementale est un véritable facteur de différenciation et de compétitivité.

C’est aussi une fierté pour les collaborateurs qui contribuent à la sobriété environnementale et pour les futurs salariés, rassurés par les engagements de l’entreprise. Une étude a d’ailleurs révélé que les entreprises obtenant la norme ISO 14001 voyaient une hausse de productivité chez leurs salariés de 16 % en moyenne, par rapport aux sociétés non-certifiées.

Moins de coûts et plus d’anticipation réglementaire

La mesure objective de l’impact environnemental prise dans le cadre d’une démarche de labellisation ou de certification écologiques permet à l’entreprise d’agir concrètement.

Les consommations d’énergies, de fluides, la gestion des déchets, la politique d’achat…sont autant de leviers à actionner pour rationaliser les dépenses tout en améliorant la sobriété environnementale.

En adoptant un système de management environnemental ou de l'énergie validée par un label ou une certification, l’entreprise maitrise mieux ses coûts et ses risques. Elle est aussi préparée aux évolutions de la réglementation environnementale.

Tour d’horizon des principaux labels et certifications écologiques pour les entreprises 

La norme ISO 14001 est une référence nationale qui garantit que l’entreprise a mis en place un Système de management environnemental (SME) dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue.

 

La norme française NF X30-205 permet à tous types d’organisation de déployer progressivement un système de management environnemental et de communiquer à chacune des étapes.

 

NF Environnement est le label français qui garantit la réduction des impacts environnementaux, tout au long du cycle de vie du produit.

 

L’écolabel européen contribue à réduire l'incidence négative de la consommation et de la production sur l'environnement, la santé, le climat et les ressources naturelles. 

 

EMAS est aussi une certification européenne permettant d’améliorer les performances environnementales de tous types d’organisations, pour tous les secteurs et les services. Elle est reconnue à l’international.

 

La certification B Corp désigne les entreprises qui respectent des normes élevées de performance, de responsabilité et de transparence sur des facteurs environnementaux et sociaux.

 

Bien d’autres labels et certifications écologiques existent et méritent une attention particulière : La Clef Verte, label environnemental international pour l'hébergement touristique écologique, Qualibat, Eco Artisan…dans le secteur du BTP, Imprim’Vert pour les professionnels de l’impression...

Imprim'vert, le label de référence des professionnels des industries graphiques

L’obtention de la marque Imprim’vert®, label de référence des professionnels des industries graphiques, répond  au souhait des entreprises de ce secteur voulant s'engager dans une démarche de respect de l’environnement.

Certification ISO 9001/14001

Les certifications ISO 9001, ISO 14001, ISO 45001 et ISO 50001 constituent les reconnaissances officielles internationales des organisations qui souhaitent mettre en place des systèmes de management de la qualité, de l'environnement, de la santé et sécurité au travail ou de l'énergie.

Les différences entre labels et certifications écologiques

Le nombre de labels écologiques pour l’entreprise et de certifications énergétiques et environnementales s’est démultiplié face aux enjeux climatiques. Ce foisonnement rend parfois difficile leur compréhension. Point sur les différences entre labels et certification.

Labels et certifications écologiques : les 4 étapes à suivre

Les labels et les certifications écologiques saluent les actions continues que l’entreprise mène pour alléger son impact environnemental. En fonction de ses spécificités, l’entreprise a un large choix de certifications et de labels environnementaux. 4 étapes restent néanmoins communes.