L@ Vitrine, lettre d'information pour les commerçants

Librairie-salon de thé le Mille-feuilles : « Nous sommes un incubateur de rencontres »

ESSONNE

Une librairie pour se cultiver ou voir une expo, un salon de thé  pour se détendre tout en écoutant un concert, un espace pour se restaurer « façon bio ».

Le Mille-Feuilles, c’est un peu tout cela à la fois.

A Bièvres et Ville-d’Avray, le concept a fait recette avec le  " Mille-feuilles " grâce au traditionnel bouche-à-oreille mais aussi avec le précieux concours d’internet.

Un univers que maîtrise tout particulièrement, la créatrice de ces deux espaces de rencontres.

Avant de concrétiser son projet, Véronique BANULS a travaillé pendant 13 ans au sein du groupe France Télécom comme informaticienne, notamment chez Wanadoo.

Une communication réussie sur internet repose selon elle sur une utilisation judicieuse de plusieurs outils complémentaires : « J’ai ouvert un blog près d’un an avant l’ouverture de la première librairie en 2011 pour tenir les gens au courant de mes projets, de l’état d’avancement de mes travaux et de l’ouverture prochaine de mon établissement. Nous nous sommes fait connaitre à travers ce blog et cette bonne audience nous a donné envie de continuer.  Pour fidéliser mes clients, je diffuse  aussi régulièrement des emailings pour annoncer nos nouveaux évènements : une séance de dédicace, un concert ou l’exposition d’un artiste. Nous sommes un peu comme un incubateur de rencontres. On crée du lien et de la proximité. Cela fonctionne vraiment très bien ».

Véronique BANULS estime également que les réseaux sociaux lui sont utiles : « Twitter nous permet surtout de relayer de l’information. Facebook nous ouvre à d’autres publics même si je dois reconnaitre que nous sommes plutôt sollicités par des petits auteurs ou des artistes qui cherchent à se positionner que par des clients potentiels. Nous sommes aussi présents sur certains annuaires spécialisés tels que Le Bottin Gourmand ou Tripadvisor ». 

Des sites incontournables mais à suivre de très près selon elle. 

L’e-réputation chèrement acquise sur ces sites peut en effet être du jour au lendemain battue en brèche par un simple avis négatif, parfois mal intentionné.

Partant du principe que les petits ruisseaux font parfois les grandes rivières, Véronique BANULS n’en néglige pas pour autant des sites plus confidentiels  « Nous sommes ainsi présents sur des sites locaux mais aussi en rapport avec certaines de nos valeurs comme les sites bios par exemples. »

Votre CCI à vos côtés

Formez-vous pour vendre en ligne

Vendre et promouvoir son entreprise avec les réseaux sociaux et internet

Commerçants : apprenez à communiquer sur les réseaux sociaux pour développer vos ventes.