Action de l'Etat pour la détection et la prévention des entreprises en difficulté

Fotolia_34516032_bourse_baisse©AMATHIEU

Pour défendre et promouvoir l’activité des entreprises et les emplois qui y sont associés, Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif et le gouvernement ont souhaité doter l’État de cellules opérationnelles, implantées au sein des territoires et capables d’intervenir le plus en amont possible, en identifiant les entreprises en difficulté, soit dans le maintien de leur activité, soit dans leurs projets de développement, pour les accompagner dans la construction de projets viables. C'est ainsi qu'ont été nommés auprès de chaque Préfet de région, les commissaires au redressement productif.

Mathieu Aufauvre a été nommé Commissaire au redressement productif auprès du Préfet de Région Ile-de-France. Il est l'interlocuteur privilégié des entreprises en difficulté ou des entreprises méritant d'être soutenues dans leur développement et coordonne, sous l'autorité du Préfet de région, l'ensemble des actions de l'Etat et de tous les partenaires dans ce domaine.

  • Dans les Yvelines, le correspondant du Commissaire au redressement productif est M. Philippe Portal, Sous-préfet de l’arrondissement de Mantes-la-Jolie. Il est chargé d’animer une Cellule Opérationnelle d'Accompagnement et de Suivi des Entreprises (COSAE) composée de représentants des principaux services de l’État (Préfecture, DDFIP et Direccte) et, en tant que de besoin, élargie aux opérateurs concernés (Banque de France, BPI, Chambres consulaires, Caisse des dépôts et consignations...).

    Cette cellule veille à soutenir les entreprises dans :
    • leur développement  : création, investissement, aide à l’embauche et à la formation, export, etc.,
    • la résolution de leurs difficultés en leur proposant des solutions globales et pérennes et en formulant des recommandations en matière de mobilisation des dispositifs publics de soutien.

La COSAE intervient en amont et en complément au CCSF (Comité des chefs de services financiers) qui, en cas de difficultés temporaires de trésorerie, peut accorder des délais de paiement pour certaines dettes fiscales et sociales.

L'approche de la COSAE est plus globale que celle du CCSF et ne se limite pas aux difficultés financières de l'entreprise. Elle vise à prendre en compte l'ensemble des problématiques de l'entreprise (financières, RH, industrielles, commerciales...), inscrites dans son environnement économique et concurrentiel.

En savoir plus

Les chefs d'entreprise qui le souhaitent peuvent saisir la COSAE en vue d'une rencontre de prise de contact et d'approche de leur dossier par la cellule opérationnelle via l'adresse électronique suivante :

Suivez la CCI 78 sur