Les Hauts-de-Seine moteur de l'économie du Grand Paris ?

Les 13ème Rendez-vous économiques des Hauts-de-Seine

Hauts-de-Seine dans le Grand Paris

Les rendez-vous économiques des Hauts-de-Seine s'interrogent sur la métropole du Grand Paris.

Les Hauts-de-Seine et la future Métropole du Grand Paris : quels leviers pour une nouvelle dynamique ?

La CCI Hauts-de-Seine et le Conseil général des Hauts-de-Seine ont organisé le vendredi 21 novembre les 13ème Rendez-vous économiques des Hauts-de-Seine.

Dans un contexte de concurrence inter-métropolitaine de plus en plus forte, la région Paris-Ile-de-France, et tout particulièrement le département des Hauts-de-Seine, restent des valeurs sûres pour les entreprises et les investisseurs internationaux. Néanmoins, on observe un recul du nombre d’investissements à l’échelle régionale ainsi qu’un risque d’essoufflement de la dynamique de croissance et de déclassement par rapport aux autres métropoles à moyen terme.

C'est pourquoi il est nécessaire de renforcer et de valoriser les atouts stratégiques de notre territoire au sein de la future métropole du Grand Paris au travers d’une politique d’investissement ambitieuse et d’un soutien à un écosystème économique innovant et attractif.

Les Hauts-de-Seine : un territoire moteur de l’économie métropolitaine

Avec plus d’un million d’emplois, soit 18 % de l’emploi régional, les Hauts-de-Seine sont leaders sur de nombreux indicateurs économiques, devant Paris.

Son économie repose à la fois sur des secteurs tertiaires à très haute valeur ajoutée (17 % des emplois tertiaires franciliens), des secteurs industriels de pointe (21 % des emplois industriels franciliens) ainsi que sur des activités présentielles mises en œuvre localement afin de répondre aux besoins des populations résidentes, des salariés et des touristes. Ces activités représentent un demi-million d’emplois non-délocalisables. Ce  sont des amortisseurs de l’économie en cas de crise qui constituent des aménités positives pour l’attractivité des Hauts-de-Seine.

Les Hauts-de-Seine : un territoire attractif

Avec plus de 40 milliards d’euros investis dans les projets immobiliers depuis 2004, les territoires des Hauts-de-Seine restent très attractifs auprès des investisseurs internationaux et permet d’offrir aux entreprises un parc tertiaire de 14,2 millions de m².

1ère destination des entreprises étrangères, le rayonnement des Hauts-de-Seine se traduit également par la concentration de plus de 2 700 entreprises étrangères, soit 182 300 emplois et plus de 135 milliards d’euros de chiffre d’affaires, localisées notamment sur le site de La Défense.

Enfin, à la croissance du nombre de cadres exerçant des fonctions métropolitaines supérieures (+30 % depuis 1999), s’ajoute également celle de la population qui croît de +3 % en moyenne de puis 2006, dynamique entretenue notamment par des impôts locaux les plus faibles de France.

Les leviers pour renforcer la compétitivité des Hauts-de-Seine

Face aux difficultés de maintenir les créateurs et les très petites entreprises sur le département, il nous semble crucial de renforcer et d’accélérer le développement d’offre immobilière en petites surfaces tertiaires à l’instar de la pépinière d’entreprises quai des entrepreneurs de Gennevilliers, des projets du Conseil général sur Antony et Gennevilliers et de la quinzaine de tiers-lieux implantés sur le département.

Il est aussi nécessaire d’inciter à la rénovation du parc tertiaire existant (31 % des surfaces tertiaires vacantes en Ile-de-France depuis plus de 4 ans, soit 225 000 m², sont localisées dans les Hauts-de-Seine) et à l’harmonisation des projets tertiaires à l’échelle métropolitaine afin d’éviter la sur-offre.

Le renforcement de notre attractivité doit également se traduire au quotidien par le soutien aux PME et aux startups, composantes essentielles d’un écosystème innovant.

A cela s’ajoute la poursuite de l’effort de construction de logements intermédiaires (77 % des salariés intermédiaires des Hauts-de-Seine habitent hors du département), la valorisation d’une fiscalité locale attractive en direction des entreprises et des nombreuses aménités urbaines (des commerces diversifiés, des équipements sportifs et culturelles de qualité).

Aussi, la CCI Hauts-de-Seine et le Conseil général appellent de leurs vœux la mise en œuvre d’une démarche commune de marketing territorial qui s’appuie notamment sur les grands projets d’investissement du Département comme celui de l’ARENA 92 ou de la Cité de la Musique.

 

En savoir plus

Agenda de l'entreprise