Reprise d’entreprise : Success story au féminin

Entretien avec Claire Perrin, dirigeante de la société ERIC France 

Si l’entrepreneuriat féminin se développe ces dernières années, du chemin reste à parcourir notamment en termes de transmission-reprise d’entreprise. Un véritable défi entrepreunarial qui n’a pas empêché Claire Perrin de mettre à profit son parcours professionnel et d’être aujourd’hui à la tête de la société ERIC France.  Retour sur expérience et les clés du succès pour cette femme entrepreneure. 

Salariée de grands groupes à dirigeante d’entreprise 

Forte d’un parcours professionnel au sein de groupes comme Lilly France, Claire Perrin décide en 2020 de se lancer dans la transmission-reprise d’entreprise. Elle suit alors une formation de 3 semaines qui viendra conforter ses ambitions, et après 18 mois de recherche elle fait finalement l’acquisition de l’entreprise ERIC France, une société éditrice de logiciels dentaires, de vente de matériel informatique et d’imagerie médicale. « Je souhaitais reprendre une entreprise ayant un impact sociétal ou environnemental positif », explique la dirigeante. Accompagnée par les conseillers de la CCI Paris Ile-de-France dans son projet, Claire Perrin est ainsi allée à la rencontre de chefs d’entreprise potentiellement cédants dans différents domaines comme l’éducation, la santé, ou l’environnement. « Au cours de mon parcours professionnel, j’ai travaillé avec différentes professions de la santé. La connaissance de ce milieu combinée à des compétences relatives à la vision digitale pour les utilisateurs, m’ont ainsi conduit à la reprise de ERIC France ». Aujourd’hui, Claire Perrin a pour objectif de développer le potentiel de cette société via de nouveaux partenariats ou de proposer ses services à de nouvelles professions de la santé. 

Bien s’entourer et partager son expérience, les clés du succès 

Pour Claire Perrin, la persévérance est indispensable pour concrétiser le projet d’une reprise d’entreprise : « Il ne faut pas se décourager et il est important pour cela de s’entourer de personnes compétentes et expérimentées, ayant déjà vécu l’expérience. » Pendant sa recherche, la dirigeante d’ERIC France a pu compter sur son réseau composé notamment d’anciens repreneurs, aujourd’hui à la tête d’une entreprise. Forte de son expérience et de sa réussite, Claire Perrin apporte à son tour son aide à ceux qui se lancent dans cette nouvelle aventure professionnelle


Claire Perrin a notamment bénéficié de l’accompagnement de Branka Berthoumieux, responsable de la transmission d’entreprise au sein de la CCI Paris Ile-de-France pour qui une relation de confiance et des valeurs partagées sont des piliers essentiels : « Au-delà même de la recherche, notre mission est aussi d’être aux côtés des repreneurs, de savoir les entendre, de les écouter, d’être là dans les moments un peu difficiles, de les aider à se remettre à l’ouvrage, d’insuffler de l’optimisme… Car nous savons qu’il s’agit d’une démarche longue et parfois éprouvante. C’est une véritable collaboration. » 


Ce travail de sourcing mené par les équipes de la CCI Paris Ile-de-France combiné à une bonne compréhension des motivations des cédants, ont permis à Claire Perrin de trouver le bon dossier de reprise et d’engager le processus de cession rapidement.  Ce travail d’équipe a été d’autant plus important pour Claire Perrin qui se lançait dans un domaine majoritairement masculin : « Branka fut l’une des rares personnes à respecter ce projet bien particulier que j’avais de recherche d’impact sociétal ou environnemental et à ne pas me remettre dans les cases classiques », se rappelle-t-elle. Pour Branka Berthoumieux : « Ce projet a été rendu possible grâce à Claire, à son expérience, sa personnalité, sa capacité à être crédible et à rassurer. Ces qualités et sa persévérance font qu’elle est devenue ce qu’elle voulait être : dirigeante d’entreprise. »

Les femmes, encore sous-représentées dans la reprise d’entreprise 

Malgré ce succès, les femmes semblent faire face à quelques freins et sont encore peu à se lancer dans la reprise d’entreprise selon Claire Perrin. Ancienne responsable du Prix Entrepreneure Responsable et Secrétaire Générale de Professionnal Women’s Network lors de sa recherche, cette dirigeante accompagne aussi d’autres femmes dans la concrétisation de leur projet professionnel : « J’ai senti des freins en tant que femme dans la reprise d’entreprise. D’une part, des freins de légitimité que nous pouvons nous imposer nous-même. D’autre part, celui de vouloir sortir des cases ou de domaines dans lesquels on veut parfois nous ranger. » Mais être une femme peut aussi être une force. Les compétences pour accéder à la direction d’une entreprise ne sont pas « genrées » et l’enthousiasme et la volonté peuvent lever certains freins. « Les dirigeants cédants se souviennent plus facilement de nous puisque nous sommes très peu à nous présenter ! » ajoute-t-elle. « Je conseille vivement de s’entourer également de femmes entrepreneures, car nous avons parfois une approche légèrement différente et c’est important de montrer que c’est accessible et possible. « Sa grande fierté : être restée elle-même et avoir pu « garder son authenticité » pour reprendre une entreprise qui lui correspond. 


Claire Perrin, dirigeante de la société ERIC France

 

Diplômée de l’école de commerce ESCP, Claire Perrin a travaillé pendant 5 ans chez General Electric Medical Systems dans l’imagerie médicale, au sein d’une division informatique. Après avoir validé un MBA à Chicago, Claire Perrin a ensuite intégré le laboratoire pharmaceutique Lilly France où elle a évolué à différents postes pendant 13 ans (marketing, vente et digital), dont 7 ans passées à l’international. Depuis novembre 2020, Claire Perrin a repris la direction de la société ERIC France, une société spécialisée dans le domaine médical et éditrice de la suite de logiciel dentaire GID, de vente de matériel informatique et d’imagerie. Claire Perrin est lauréate du Réseau Entreprendre, accompagnant les entrepreneurs (créateurs et repreneurs) à potentiel de création d’emplois pour les aider à réussir leur création, reprise ou croissance d’entreprise.


 

5 jours pour Reprendre

Une formation pour acquérir la méthodologie, les connaissances et les savoir-faire indispensables pour être crédible auprès des cédants et des financeurs.