Emmanuel Caron – mentoré : « J’ai doublé mon chiffre d’affaires »

Le chef d’entreprise bien que soutenu par sa famille et ses amis, reste souvent confronté à la solitude de sa fonction. Le ressenti peut devenir vif notamment dans les phases de croissance. Emmanuel Caron a fait appel à l’IME pour bien s’entourer et avancer.

Dans quelle situation vous trouviez-vous avant de commencer le mentorat à l’Institut du Mentorat Entrepreneurial (IME) ?

Ma société, Box plus, avait alors 7 ans d’existence. Je l’ai créée et dirigée seul sur un marché de niche, le self-stockage. J’achète des entrepôts que je reconfigure en espaces d’entreposage à louer. En 2016, à l’entrée du mentorat, j’avais deux centres et quelques emplacements à Paris, soit environ 2 000 boxes pour un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros. 

Pour quels résultats en sortant de l’IME ?

J’ai doublé mon chiffre d’affaires. Box plus possède maintenant quatre centres et une vingtaine d’emplacements dans Paris. Le nombre de box s’élève à 3 500. Autre événement important, j’ai ouvert mon capital et me suis associé.

Quelle a été la démarche suivie ?

Mon mentor, Dominique Lanfranchi, est un chef d’entreprise d’expérience. Il a aussi et surtout des qualités d’écoute et d’humilité. Il a compris ma personnalité et mon souhait : faire grandir ma société tout en préservant du temps pour d’autres activités. Il m’a poussé à reformuler mes questions et les  solutions me sont apparues naturellement. Jamais il ne m’a donné de leçons, bien au contraire. Etre mentoré consiste à prendre ses propres décisions en toute connaissance de cause.

Quelles décisions et actions ont marqué votre mentorat au sein de la CCI Paris Ile-de-France ?

Pour alléger mon agenda et gérer la diversification de mon offre, je me suis associé. Un acte pas facile quand on est un solitaire !
Mon mentor m’a également amené à structurer et à formaliser mon développement. J’ai ainsi rencontré de nouveaux partenaires financiers et ouvert mon capital. J’avais besoin de prendre du recul pour stimuler ma croissance tout en préservant un équilibre vie privée-vie professionnelle. Aujourd’hui, c’est chose faite !

A voir aussi