Les défis de la jeune entreprise

Fiche pratique

Réussir sa première année d’activité

Les défis de la jeun entreprise

Entrepreneurs et jeunes dirigeants de start-up, une fois votre société créée et vos premiers financements trouvés, la route est encore longue et de nombreux défis sont à relever. Voici les bons conseils pour traverser au mieux ce parcours qu’est le développement de son entreprise.

Démarrer son entreprise est une mission simple et complexe à la fois. Dès lors que l’entreprise est créée administrativement, commence la phase de démarrage et donc de pilotage. Bien réussir ses premiers mois d’activité demande de l’organisation et de la méthode.

Quels sont alors les principaux défis que vous, nouveaux dirigeants, devez surmonter afin de vous lancer de la meilleure façon dans l’aventure entrepreneuriale et pérenniser votre activité ?

Le défi du modèle économique

Soyez agile

Être en mode agile est l’une des principales qualités que doit posséder l’entrepreneur. Au vu du contexte sanitaire et du contexte de crise économique actuels, il est fondamental pour vous de faire preuve d’agilité et d’adaptation dans votre modèle économique.

Même si votre activité fonctionne correctement, ne pas se focaliser sur ce que vous avez défini il y a 6 mois ou 1 an et revoir régulièrement votre modèle économique vous permettra de mieux anticiper les nouveaux modes de consommation, de commercialisation ou encore les nouvelles tendances d’activités sur le marché.

A qui vous adressez-vous ?

Un autre point important à ne pas négliger est la segmentation de votre marché.

Définir une cible trop large (s’adresser à l’ensemble de la population française par exemple) est contre-productif car cela ne vous permet pas d’adapter correctement votre offre à votre public.

Il vous faut donc régulièrement revoir votre segmentation de marché ainsi que la définition de votre persona type. D’un point de vue commercial, bien définir sa cible est primordial pour adresser le bon message, au bon moment et à la bonne personne.

Le défi de la gestion du temps

Apprenez à déléguer

Le temps c’est de l’argent, et en tant que dirigeant d’entreprise, votre temps vaut de l’or. Il existe de nombreuses possibilités et méthodologies pour apprendre à bien piloter votre temps.

La situation à absolument éviter est celle dite de "l’homme-orchestre" : à vouloir s’occuper de tout et à tout faire, on finit par s’épuiser psychologiquement et physiquement ce qui nuit au fonctionnement de votre entreprise mais aussi à votre santé. Rester très vigilant et à l’écoute de son environnement et de son entourage permet de limiter les risques qu’une telle situation ne se produise.

Il est donc fondamental d’apprendre à déléguer et ne pas hésiter à externaliser ou bien à faire appel à de la sous-traitance pour certaines tâches : comptabilité, pilotage administratif, réseaux sociaux…

Cela représente certes un coût mais cela vous permet de dégager du temps et de vous concentrer sur d’autres missions majeures du dirigeant d’entreprise comme la commercialisation.

Prospectez de nouveaux clients

En tant que nouvel entrepreneur, la prospection doit être votre priorité. En effet, c’est grâce à cela que vous obtiendrez vos clients et c’est grâce à vos clients que votre entreprise pourra fonctionner et se développer.

L’erreur à ne pas commettre est de ne pas consacrer de temps à la prospection ou bien de la faire passer après tout le reste. Cette tâche est d’autant plus importante et décisive durant vos premiers mois d’activité.

Une bonne segmentation du marché permet une prospection efficace. Vous devez ensuite positionner stratégiquement les moments où vous contactez vos prospects pour pouvoir être efficient et arriver à les toucher facilement.

Le défi de la gestion financière

Suivez votre trésorerie

Dès le démarrage de votre entreprise vous devez impérativement mettre en place des moyens et solutions afin de suivre votre trésorerie. Charges, frais, acomptes… ne pas suivre strictement sa trésorerie vous expose à des risques.

L’idéal est de conserver a minima 3 mois de charges fixes (entendez votre partie de salaire et toutes les charges sociales qui sont à payer) d’avance sur votre compte bancaire afin de ne pas se retrouver piégé.

Points de vigilance sur :

  • Les charges Urssaf : elles interviennent plusieurs mois voire plusieurs années avec les constatations comptables.
  • Les problématiques de TVA : lorsqu’on a des échéanciers trimestriel, semestriel ou encore annuel, il faut bien garder sa TVA tout au long de l’année pour la payer en totalité en fin d’année.
  • Les acomptes d’impôts société : lorsque vous faîtes des bénéfices lors d’un premier exercice, vous payez, au moment du versement du bilan aux greffes du tribunal de commerce, votre impôt société en une seule fois. Par la suite, vos acomptes trimestriels seront calculés sur la base de ce que vous aurez payé la première année.

Relancez les factures non payées

Le suivi de votre trésorerie vous permet également de piloter vos encaissements de factures.

Attention, malgré les lois, les règles et les normes en vigueur, il faut être vigilant sur les factures payées en retard et ne pas hésiter à relancer très régulièrement vos clients dès que la réglementation vous y autorise.

Il ne faut pas avoir peur de relancer vos clients pour des factures en retard : vous ne les perdrez pas en les relançant correctement par email ou par téléphone. Au contraire, une bonne gestion de sa trésorerie montre que vous êtes opérationnel et que vous gérez sainement votre structure. Cela crédibilise votre stature de chef d’entreprise.

Attention aux arnaques !

En tant que très jeune dirigeant d’entreprise, vous allez recevoir un certain nombre de courriers/emails. Soyez prudent et attentif aux documents et demandes reçus car vous pouvez parfois faire face à des arnaques ou tentatives de fraudes.

Certaines personnes mal intentionnées peuvent, par exemple, par le biais de faux documents d’Etat détournés (faux noms, faux logos…), tenter de vous extorquer de l’argent grâce à de faux abonnements…

Le défi de la gestion commerciale

Préparez bien vos entretiens de vente

La préparation des entretiens représente déjà près de 50% de la réussite.

Dans un premier temps, en amont de l’entretien, il est important de se documenter sur l’entreprise que vous allez rencontrer : chercher de l’information économique, se renseigner sur leurs besoins ou bien encore sur leur actualité…

Une fois l’information recueillie, vous allez dans un deuxième temps préparer vos arguments et votre négociation. Pour anticiper cette négociation, il est primordial d’apprendre à faire preuve de souplesse, c’est-à-dire savoir quelles sont ses limites en terme de tarifications, quelles sont ses marges de manœuvre et bien préparer ses réponses aux potentielles objections des prospects.

Rigoureusement préparer ses entretiens vous permet d’aborder ces rencontres de manière sereine et confiante.

Fidélisez vos clients

Si la prospection doit être intensive lors des premières semaines de démarrage de votre entreprise, il ne faut ensuite pas relâcher vos efforts une fois vos clients "acquis".

La prospection doit rester régulière et se faire via tous vos canaux disponibles : réseaux sociaux, réseaux d’entreprises, canaux de commercialisation et distribution…

Elle permet sur du long terme de fidéliser vos clients.

Vous mettrez 7 fois plus de temps à conquérir un nouveau client plutôt qu’à en fidéliser un autre.

La fidélisation est très importante car elle participe grandement à la pérennisation de votre structure.

Le défi de la communication

Réseau = business

Il existe deux grands types de réseaux : les réseaux physiques et les réseaux sociaux.

Vos premiers clients seront souvent des personnes que vous avez dans votre premier cercle proche et dans votre réseau de premier niveau, tant sur le plan professionnel que personnel.

N’hésitez pas à partager, discuter et communiquer sur votre jeune entreprise ou sur votre activité autour de vous. C’est ainsi que votre réseau s’étoffera et vous ouvrira de nombreuses opportunités.

Les réseaux sociaux

Facebook, Linkedin, Instagram… L’utilisation de ces plateformes est devenue fondamentale pour n’importe quelle jeune nouvelle entreprise en développement. Il faut donc opérer toute la mise en place de véritables stratégies social média.

Pour cela, il vous faut revenir sur votre segmentation de marché : comment vais-je m’adresser à mes prospects ? Avec quel ton ? À quelle fréquence ? Et avec quels messages ? Quels bénéfices ?

Cependant, gérer ses réseaux sociaux demande énormément de temps et de préparation. En tant que dirigeant d’entreprise, c’est une tâche que vous pouvez facilement déléguer à un community manager ou bien à une personne maîtrisant les aspects digitaux. Vous pourrez ainsi définir avec lui une stratégie et un calendrier de publications sur un trimestre ou un semestre puis vous consacrer à d’autres missions et donc optimiser votre temps.

Boost Entrepreneurs

Vous venez de créer votre entreprise et vous avez besoin de développer votre activité et votre posture de dirigeant ?
Rejoignez Boost Entrepreneurs, le nouvel accélérateur de la CCI Paris Ile-de-France !

Jeune entreprise : comment gérer vos premiers salariés ?

Vous êtes une jeune entreprise et vous êtes amené à gérer vos premiers salariés ? Accueillir des collaborateurs est signe de bonne santé pour votre entreprise mais encadrer et accompagner votre nouvelle équipe dans ses futures missions requiert un travail important et parfois complexe.

Jeune entreprise : comment obtenir des financements pour vous développer ?

Vous venez de créer votre entreprise mais il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi les différentes solutions de financement pour développer vos projets. Que faut-il préparer ? Qui devez-vous contacter ? A quel format de financement pouvez-vous prétendre ?