Jeune entreprise : comment obtenir des financements pour vous développer ?

Fiche pratique

Vous venez de créer votre entreprise mais il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi les différentes solutions de financement pour développer vos projets. Que faut-il préparer ? Qui devez-vous contacter ? A quel format de financement pouvez-vous prétendre ? 

Trouver le format de financement qui vous correspond

Avant de solliciter un prêt bancaire - solution la plus couramment utilisée pour financer son développement -, il est d’abord important de bien évaluer vos fonds propres et de les mettre en action. Si vous manquez de fonds propres et que vous avez épuisé la solution de « Love Money » (fonds collectés auprès de vos proches), différentes solutions de financement s’offrent encore à vous :

  • le crowdfunding qui permet de récolter des fonds auprès d’un large public, le plus souvent sur internet, via des plateformes de financement participatif.
  • le prêt interentreprise accordé aux microentreprises, PME ou ETI par une société à responsabilité limitée ou une société par action, et ce à condition de pouvoir justifier d’un lien économique. 
  • les fonds d’investissements intervenant auprès d’entreprises en croissance ou à fort potentiel de développement (capital-investissement).
  • les concours destinés aux nouveaux chefs d’entreprises, généralistes ou par secteur d’activité, avec des dotations financières à la clé.

Si vous êtes une jeune entreprise innovante (JEI) vous pouvez également faire appel à des aides financières dédiées ou lever des fonds auprès de "business angels" désireux d’investir dans des projets innovants.

Enfin, si vous rencontrez des difficultés d’accès aux financements bancaires, n’hésitez pas à saisir la médiation du crédit aux entreprises géré par Banque de France ou des acteurs proposant des solutions de microcrédit.

Bien préparer votre dossier

Qu’il s’agisse de développer votre compétitivité ou de conquérir de nouveaux marchés, pour lancer vos démarches auprès des banques et des investisseurs, il faut bien vous préparer et monter un dossier de financement clair et efficace. Vous devez rassembler toutes les informations nécessaires à votre potentiel investisseur (présentation du projet de développement, de l’entreprise, de l’équipe, du prévisionnel financier…) et anticiper au mieux ses questions afin de mettre un maximum de chance de votre côté. Au-delà de la présentation du projet, n’oubliez pas que votre motivation peut également être déterminante : travaillez votre pitch

Enfin, votre projet doit bien sûr être rentable, en adéquation avec vos capacités financières, et vos prévisions crédibles. L’octroi du financement se fera selon votre capacité à démontrer le potentiel de réussite du projet.

Contacter les bons organismes pour votre projet

Une fois votre dossier consolidé, vous pouvez donc vous tourner vers les organismes adéquats et entamer les démarches de financement du projet.

La majorité des solutions sont proposées par l’État et les collectivités régionales, en partenariat ou non avec d'autres institutions comme Bpifrance ou France Invest, l’Association des investisseurs pour la croissance. D’autres aides proviennent d’initiatives privées, de fondations…

Pour les prêts d’honneur et les microcrédits, il existe notamment des réseaux de financement et d’accompagnement comme Initiative France ou l’Adie. Pour rencontrer des investisseurs, vous pouvez également vous adresser à des incubateurs si vous portez un projet d’innovation ou de faire appel au Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) si vous êtes une entreprise d’utilité sociale.

Jeune entreprise : comment gérer vos premiers salariés ?

Vous êtes une jeune entreprise et vous êtes amené à gérer vos premiers salariés ? Accueillir des collaborateurs est signe de bonne santé pour votre entreprise mais encadrer et accompagner votre nouvelle équipe dans ses futures missions requiert un travail important et parfois complexe.

Recruter votre 1er collaborateur : quelles formalités faut-il accomplir ?

Il n’est pas évident, lorsque vous recrutez votre premier salarié, de connaître toutes les formalités administratives qu’il faut effectuer  une fois que l’on a trouvé le bon candidat.