Traçabilité, conformité et sécurité : les avantages de la signature électronique

Témoignage

Aminata Konta, assistante de gestion administrative, OTCI

L’entreprise francilienne OTCI est maître d’œuvre sur des projets de construction immobilière et de voiries. Une activité rythmée par les réponses aux appels d’offres publics et privés. Pour Aminata Konta, assistante de gestion administrative, sans signature électronique, impossible de postuler en toute sérénité. Explications.

OTCI répond à près de 350 appels d’offres par an. En quoi la signature électronique vous est indispensable ?

Notre activité est dense et nous devons répondre présent aux candidatures privées comme publiques.

"Avec la signature électronique, je peux en quelques minutes apporter une valeur juridique aux documents constituant le dossier d’appel d’offres."

Sans elle, des informations comme la grille des prix, les actes d’engagement ou encore les mémoires techniques pourraient être contestées.

Nous l’utilisons systématiquement, même quand elle n’est pas exigée. Les avantages sont indéniables : traçabilité, conformité et sécurité.

Est-ce compliqué d’utiliser la signature électronique ?

Avant d’intégrer OTCI en 2019, j’y avais déjà eu recours dans une entreprise du secteur de la construction.

"J’ai été formée en quelques heures. Son utilisation est assez simple et fluide."

Dans la société, nous sommes trois à pouvoir l’utiliser. Un code d’authentification permet d’entrer dans une application installée sur l’ordinateur.

Ensuite, j’indique les emplacements où la signature électronique doit être apposée et le système applique mes consignes immédiatement.

"Le tout prend à peine 1 minute. C’est rapide, efficace et sûr."

Quels conseils donneriez-vous à vos collègues en charge des réponses aux appels d’offres ?

La question d’utiliser ou pas la signature électronique ne doit plus se poser aujourd’hui.

"Les risques sont grands si on en fait l’économie."

La signature classique, manuscrite numérisée, n’a pas de valeur juridique. Rien n’empêche de la mettre en cause causant la perte d’importantes parts de marché.

À l’inverse, la signature électronique est force de preuve et ne peut être usurpée. Mon conseil est donc qu’il est inutile de jouer avec le feu !

OTCI en quelques chiffres

OTCI - chiffres clés

Aminata Konta, OTCI
Qu’est-ce que la signature électronique ?

La signature électronique est définie comme un ensemble de données sous forme électronique, qui sont jointes ou associées logiquement à d’autres données sous forme électronique et que le signataire utilise pour signer. 

Comment choisir la signature électronique adaptée à mon activité ?

Le professionnel recourant à la signature électronique va devoir arbitrer entre la politique de risque et la profitabilité du mécanisme qu’il souhaite mettre en œuvre pour le ou les signataires.