Reprise d’entreprise : de DAF à chef d’une société paysager, ou comment changer de vie

Entretien avec Hervé Brilland, dirigeant des Jardins d’Autises en Vendée

Prendre un nouveau départ en changeant de métier : certains ont sauté le pas en reprenant une entreprise. Après plus de 20 ans d’exercice dans le monde de la finance, Hervé Brilland est aujourd’hui à la tête d’une société paysagiste en Vendée. De nouveaux challenges et de nouvelles ambitions ponctuent aujourd’hui son quotidien. Retour sur expérience.  

Reprendre une entreprise et se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle 

Chaque année, en moyenne 60 000 entreprises sont cédées. Cette tendance, quelque peu à la baisse en 2020 du fait du contexte de la crise sanitaire, répond à un besoin de changement de vie professionnelle et d’objectifs. C’est dans cette optique qu’Hervé Brilland a fait l’acquisition de la société les Jardins d’Autises en ce début d’année 2021. « J’avais envie de changement et frustré par des missions de conseils qui n’étaient pas assez responsabilisantes à mon goût, je me suis intéressé à la reprise d’entreprise », explique cet ancien directeur financier de grandes entreprises. 
L’idée ayant fait son chemin, Hervé Brilland a ainsi participé à des formations sur la transmission et reprise d’entreprise, comme celle de l’association CRA (Cédants et Repreneurs d’Affaires) afin de pouvoir échanger avec d’autres repreneurs et des professionnels. « Se comparer, partager avec d’autres, permet de se conforter dans notre idée et de se demander aussi ce que l’on souhaite apporter à l’entreprise que nous souhaitons reprendre », conseille Hervé Brilland. 

 

Quelques années ont passé sans que cette volonté d’acquérir une entreprise ne s’efface. « Je savais qu’il fallait que je me mette à 100% dans la recherche d’entreprise car cela prend du temps et de l’énergie », se souvient-il. A la recherche d’une entreprise dans un domaine d’activité dont il n’était pas familier, Hervé Brilland s’est ainsi tourné vers la CCI Paris Ile-de-France et l’expertise de ses conseillers en reprise. 

La CCI Paris Ile-de-France, partenaire des cédants et repreneurs

Trouver une entreprise, favoriser la mise en relation et accompagner la prise de contact, telles sont les missions de la CCI Paris Ile-de-France. « Notre mission est notamment de cibler et sélectionner une liste d’entreprise, de rédiger un courrier pour présenter la démarche et les compétences de la personne que nous accompagnons et d’organiser la mise en relation entre les différentes parties ensuite. » explique Géraldine Aubert, conseillère entreprise de la CCI Paris Ile-de-France, qui a accompagné Hervé Brilland dans ses recherches. Pour cet acquéreur, plusieurs données étaient nécessaires afin d’envisager sereinement cette transmission d’entreprise : un niveau de chiffre d’affaires suffisant, le nombre de salariés, le domaine d’activité … Une fois les critères de recherche définis, la CCI Paris Ile-de-France a pu contacter plusieurs sociétés en France. Le choix d’Hervé Brilland s’est finalement porté sur la société les Jardins d’Autises qui réunit plusieurs activités allant de la création à l’entretien du jardin au sens large (les végétaux, les allées, les abris de jardins, les terrasses, les robots de jardin, l’éclairage, …). « Je ne voulais pas seulement racheter une entreprise mais une entreprise dont l’activité me plaisait. », souligne Hervé Brilland.

Une ambition malgré la crise sanitaire

Malgré une « petite baisse d’activités lors du premier confinement », la crise sanitaire n’a pas été un frein dans la reprise de la société des Jardins d’Autises. Si le contexte lié au Covid-19 a ralenti quelque peu les discussions entre l’acquéreur et le cédant cela fût sans conséquence voire même perçu comme un avantage pour Hervé Brilland : « les échanges ont duré plus longtemps et cela a permis une mise en place plus douce, ce qui facilite l’arrivée d’une personne n’ayant pas l’expertise de ce domaine d’activité ! »

 

Même si cela ne fait que quelques mois, Hervé Brilland ne regrette en rien son choix : « Il ne faut pas avoir peur, sinon on ne fait plus rien. Je suis ravi de la décision que j’ai prise de me lancer ce nouveau challenge professionnel. J’ai aujourd’hui une réelle volonté de développer cette société. » Aujourd’hui, des recrutements sont d’ailleurs en cours pour agrandir les équipes face à une demande croissante. 


Hervé Brilland, dirigeant de la société des Jardins d’Autises 

 

Ingénieur de formation, Hervé Brilland a travaillé au sein de plusieurs entreprises tels que le Groupe Bouygues ou Numéricâble à des postes de gestion financière et de contrôle de gestion pendant plus de 20 ans. Puis, ce directeur financier a continué de répondre à des missions de conseil avant de se concentrer exclusivement à la recherche d’une entreprise à reprendre. Fort de son parcours financier, Hervé Brilland est depuis janvier 2021 à la tête de la gestion de la société les Jardins d’Autises accompagné par les équipes en Vendée. 

 

Les chiffres clés de la société Jardins d’Autises 
•    3 M€ de chiffre d’affaires
•    Une trentaine de collaborateurs
•    Un parc d'environ 10000 M2
5 jours pour Reprendre

Une formation pour acquérir la méthodologie, les connaissances et les savoir-faire indispensables pour être crédible auprès des cédants et des financeurs.

Evaluer l’entreprise à reprendre

Une formation pratique d'une journée pour les entrepreneurs dans le cadre de leur projet de reprise. Programme complet, objectif, durée, modalités, méthodes, accessibilité et évaluation.