Créer son entreprise : les erreurs à éviter

Fiche pratique

Les étapes de la création d’entreprise

L’entrepreneur doit éviter quelques erreurs récurrentes lorsqu’il crée son entreprise. Quelles sont-elles ? Quels sont les pièges à éviter lors de la création de son entreprise ? Pour quelles raisons ? Éclairage. 

Créer une entreprise demande un temps de réflexion, la mise en place d’un plan d’actions cohérent pour s’imposer sur le territoire et se différencier de la concurrence. La pandémie mondiale a plus que jamais démontré à quel point il faut anticiper les crises majeures au sein d’une entreprise.

En 2021, l’Insee (Institut National Statistiques Economiques et Sociales), 995 868 entreprises ont été créées, micro-entreprises comprises. Autant de projets professionnels qui ont vu le jour pour espérer se faire une place sur le marché français :

  • Les secteurs qui ont eu le vent en poupe en 2021 sont les finances et les assurances ainsi que les transports et entreposage, les services à la famille et l’immobilier.
  • Les secteurs en recul sont, sans grande surprise, l’hôtellerie et la restauration, durement touchés par les fermetures successives des établissements.

Erreur 1 - Créer son entreprise : se lancer sans réfléchir dans son business

Un entrepreneur est un individu qui souhaite lancer son activité professionnelle, à son compte. Ce professionnel se différencie alors d’un salarié par le fait qu’il soit responsable de ses actes dans l’exercice de son activité et qu’il ne dépende de personne juridiquement

En tant que potentiel créateur d’entreprise, vous devez donc garder à l’esprit que la fondation d’une société ne doit pas répondre à une pulsion irréfléchie. Il s’agit généralement d’un projet de vie que vous avez envie de concrétiser.

Être entrepreneur, c’est aussi s’investir totalement dans ce projet : financièrement, humainement, quotidiennement. 

  • quelles sont les raisons qui vous poussent à lancer votre entreprise ?
  • est-ce un projet qui mûrit dans votre esprit depuis longtemps ?
  • souhaitez-vous vous lancer parce que votre statut de salarié vous épuise et que vous souhaitez travailler seul ?

Il convient de bien réfléchir à ces quelques points. L’entrepreneuriat ne s’invente pas. Si le projet repose sur une base instable, il est fort à parier que votre activité ne fonctionnera pas.

Ne pas être en phase avec vos collègues au quotidien ne fait pas de vous un entrepreneur né.

Toutefois, sentir que vous avez envie d’évoluer au quotidien, que vous vous sentez apte à mettre en place un projet de A à Z, que vous avez un goût pour le management, des convictions certaines en matière de gestion de projets, en toute autonomie, peuvent être de véritables leviers pour entreprendre. 

Erreur 2 - Lancer sa société sans étudier son projet professionnel

Démarrer une activité pérenne demande la création de plusieurs supports importants pour : 

  • organiser votre pensée et définir les contours de votre projet de création d’entreprise ; 
  • définir une ligne directrice à votre entreprise, sa raison d’être ; 
  • avoir des objectifs en tête pour estimer la réussite ou non de celle-ci ;
  • se projeter financièrement pour appréhender un retour sur investissement et obtenir des prêts bancaires ;
  • se démarquer des concurrents en les identifiant, ainsi que leurs forces et leurs faiblesses.

Trois grands supports sont donc primordiaux pour créer votre entreprise :

  • L’étude de marché : l’étude de marché est défini comme un travail d’exploration destiné à analyser, mesurer et comprendre le fonctionnement réel des acteurs d’un marché. Cela comprend donc la cible de votre activité mais aussi vos concurrents. Cette étude de marché vous permet de définir les piliers sur lesquels reposera la réussite de votre entreprise et mettre en lumière votre raison d’être. Un business model en découle.
  • Le business plan : il s’agit cette fois du document « détaillant le projet de création d’une entreprise et son évolutions les premières années ». Ce business plan est le support que vous pourrez transmettre à vos partenaires, mais aussi aux potentiels investisseurs. Il va plus loin que l’étude de marché car il contextualise votre projet de création d’entreprise : 
    • Vos cibles ;
    • Votre stratégie de mise en place ; 
    • Vos ressources humaines ; 
    • Votre plan de financement ;
    • Votre perspective d’évolution sur 1, 3, 5 ans ;
    • Votre souhait de retour sur investissement. 
  • Le prévisionnel : le prévisionnel financier de votre entreprise correspond à l’estimation des résultats financiers qu’elle peut espérer les trois premières années. Ce document vous permet de savoir si votre entreprise est viable, stable et rentable. Les investisseurs, banques, organismes de financement divers vous demanderont ce prévisionnel pour avoir une idée de la rentabilité de votre entreprise et donc de votre capacité à rembourser le prêt, entre autres.

Enfin, il convient de se renseigner sur les aides que vous pouvez percevoir pour créer votre entreprise :

  • ACRE, NACRE, ARCE ;
  • Les prêts bancaires à taux zéro ;
  • Les prêts d’honneur ; 
  • Les prix et subventions des concours...

Erreur 3 - Fonder son activité sans penser aux expertises

Vous lancez votre société d’après un projet professionnel qui vous tient à cœur et que vous maîtrisez. Toutefois, être à la tête de son entreprise implique également la prise en charge de certains domaines qui peuvent sortir de votre champ d’expertise :

  • la communication ;
  • le marketing ;
  • la comptabilité. 

Ce sont les trois leviers indispensables à toute entreprise pour :

  • se faire connaître auprès des clients, 
  • générer du chiffre d’affaires, 
  • gérer les finances. 

Ces métiers ne s’inventent pas. Vous pouvez décider de vous lancer en totale autonomie, par le biais de formations, pour tirer le meilleur de vous-même. Cet investissement financier et temporel vous permet de vous améliorer et de mieux comprendre les enjeux de chaque domaine. C’est un choix judicieux lorsque vous ne disposez pas des ressources suffisantes pour avoir un stagiaire, ou faire appel à un prestataire externe. 

Toutefois, être autodidacte peut avoir des limites. Pour éviter de perdre votre temps, et lancer dès que possible des campagnes de communication et marketing efficaces auprès de vos clients, faire appel à un freelance expert du domaine peut être très rentable. 

Enfin, externaliser sa comptabilité à un organisme spécialisé est presque un indispensable lorsque votre entreprise commence à dépasser les plafonds inhérents au statut auto-entrepreneur par exemple ou que votre activité génère beaucoup ou de grosses sommes d’argent. Vous aurez donc la certitude que votre comptabilité est bien tenue, à jour, et respectueuse du cadre juridique français.

Erreur 4 - Devenir entrepreneur et faire l’impasse sur l’humain

Entreprendre en créant son entreprise a de lourdes conséquences sur les relations humaines.

Il faut savoir qu’environ 45% des chefs d’entreprises, en 2016, se sentaient isolés, dont 11% très isolés (étude Bpifrance Lab). En effet, vous débutez votre activité bien souvent seul. L’investissement personnel, aux débuts de l’entreprise, est intense. Toute l’activité repose sur vos épaules. Il faut toutefois garder à l’esprit que des structures existent et permettent aux créateurs d’entreprise de sortir de l’isolement : 

  • des espaces de coworking ; idéaux pour voir du monde, partager des expériences professionnelles et accroître son réseau ;
  • des organismes tels Bpifrance ou la CCI, qui aident bon nombre d’entrepreneurs et organisent des événements pour inviter les créateurs d’entreprise à sortir de leur quotidien, s’ouvrir aux autres.

Votre entourage est aussi une source d’inspiration. En tant qu’entrepreneur, vous enrichir de l’avis de vos proches est un indispensable. Eux ont peut-être des connaissances que vous n’avez pas, un point de vue sur votre activité/votre produit, que vous n’aviez pas envisagé, une expertise dont vous auriez besoin.

Échanger avec vos proches vous donne la possibilité de voir autrement votre projet professionnel. Ainsi, il ne faut pas se sentir lésé lorsqu’un membre de votre famille, un ami, vous donne un conseil ou émet une remarque sur votre société.

Au contraire, nourrissez-vous de cette expérience pour voir plus loin, perfectionnez votre activité, votre savoir-faire. C’est encore plus le cas lorsque vos proches ont investi du temps et de l’argent dans votre projet de création d’entreprise. Ils se sentent impliqués et veulent vous voir réussir. Ne vous fermez donc pas aux avis extérieurs.

Erreur 5 - Démarrer son activité au détriment de son bien-être

Faire des pauses est important. Vous avez créé votre entreprise, certes, mais vous n’en restez pas moins un humain. Ainsi, ces temps de pause sont essentiels à votre bien-être : finir à des heures raisonnables, s’octroyer des jours off. Vous éviterez les erreurs, vous prendrez du recul sur votre activité, votre quotidien et vous ouvrirez votre esprit à de nouvelles idées, d’éventuelles perspectives d’évolution, de perfectionnement.

Aussi, bien souvent, le créateur d’entreprise démarre son activité à domicile. Avoir une pièce dédiée chez soi, un endroit consacré à l’exercice de l’activité est important. D’une part, vous pourrez vous créer un bureau de travail inspirant, adapté à vos besoins. D’autre part, avoir un espace spécialement conçu pour votre entreprise vous permet de cadrer votre quotidien. Lorsque vous entrez dans cette pièce, vous savez que votre journée démarre. En sortir signifie que vous prenez une pause ou que vous finissez votre journée. Il s’agit d’un repère spatial, qui délimite aussi les contours de votre activité pour vos proches, si vous vivez avec votre famille. Pensez aux accessoires indispensables à votre confort lorsque vous travaillez : 

  • une bonne luminosité naturelle, et artificielle ; 
  • un bureau spacieux, avec des rangements ; 
  • un ou plusieurs écrans à hauteur des yeux ; 
  • un repose-pied ; 
  • le matériel divers : agenda, planning, calculatrice, bloc-notes, imprimante, scanner...

Décorez votre espace de travail pour vous sentir encore mieux : choisissez des coloris qui vous plaisent, vous inspirent, ajoutez des cadres au mur, investissez dans les plantes aux vertus apaisantes et dépolluantes...

Créer son entreprise répond donc à une envie profonde de concrétiser une idée de projet professionnel. Quelques bons réflexes existent pour donner toutes les chances de réussite aux entrepreneurs dès la création de leur société. Ces bons usages permettent d’aller au-delà des craintes et angoisses habituelles à l’idée de changer de vie, d’investir, de prendre des risques. Les erreurs peuvent ainsi être évitées et vous permettre de satisfaire vos clients.

Start Entrepreneurs

START ENTREPRENEURS est un nouveau programme d’accélération sur 4 mois pour porteurs de projet désireux d’entrer en action.

Guide du créateur d'entreprise

Vous allez, ou vous souhaitez, créer votre entreprise : ce guide vous aide à vous orienter en dressant la liste des principales questions auxquelles vous devrez répondre.